Partagez | 
 

 Il est facile de jouer avec les apparences ✧ Sun Hi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Il est facile de jouer avec les apparences ✧ Sun Hi   Ven 23 Jan - 2:11

La première fois que tu l'as rencontrée, tu étais dans la rue à distribuer des flyers pour ton bar. Ceux du genre où les spéciaux de la semaine sont écrit : jeudi ladies' night, vendredi spécial, lundi hamburger à 10$ et mardi tacos à 15$. Rien de bien extravagant en soi-même. Normalement, ce genre de boulot ne t'incombait pas, mais puisque tu faisais un remplacement de jour et que l'autre serveur en poste… enfin ce n'est pas ton avis, mais celui des patrons, n'était pas assez joli, c'était toi qu'on avait envoyé sur les rues pour attirer de la clientèle. Parfois, tu te demandes si on t'as embauché pour tes qualités d'employé ou seulement pour ta jolie tête. Parmi la foule de gens à qui tu as tenté de remettre un petit papier – que sûrement plusieurs d'entre eux ont jeté à la poubelle sans même le regarder compte tenant la pile qui débordait presque de celle au coin de la rue – il y avait cette fille, Sun Hi. Jolie, plutôt bien formée, probablement 24 ans ou quelque chose comme ça. Elle aurait pu ne rien penser de ton pamphlet et faire comme tous les autres et les ignorer. Seulement, à ta grande surprise, son regard t'as quelque peu foudroyé sur place : elle n'était pas majeure – et ne l'est toujours pas d'ailleurs. Malgré tout, tu la laisses entrer dans le bar à sa guise. Tu ne sais pas trop pourquoi. Malgré vos débuts de rencontre un peu tumultueux – apparemment, elle n'aime pas du tout paraître plus vieille que son âge réel – au final tu t'es pris de sympathie pour cette jeune fille. Sa vie n'a pas particulièrement été facile, tout comme la tienne. Et il faut avouer que tu l'admires un peu d'avoir su faire face à ses parents, alors qu'elle est bien plus jeune que toi, toi qui n'a trouvé d'autres solutions que de fuir. C'est peut-être pour ça que tu la laisses aller et venir malgré son âge. Néanmoins, tu la surveilles toujours du coin de l'oeil, parce que si vous vous faites choper, vous serez mal et tu ne veux surtout pas lui attirer d'ennui. Puis, sûrement que ses parents t'en voudraient déjà de permettre à leur petite fille de visiter un tel endroit, alors en s'assurant que rien ne lui arrive, tu as l'impression de faire au moins amende honorable.

Quand tu la vois à la porte ce soir, tu t'assures du coin de l'oeil que ton collègue à la porte ne lui demande pas ses cartes. En même temps, son physique plus mature fait que ce genre d'incident n'arrive pas très souvent. Elle donne l'impression d'avoir le même âge que toi alors que vous avez au moins sept ans d'écart. Tu comptes beaucoup là-dessus pour qu'elle ne se fasse attraper. Dans tous les cas, tu as d'autres idées pour vous tirer d'ennui si ça devait arriver. Si elle tombe, tu ne la laisseras pas se débrouiller avec le soucis toute seule. Tu aimerais néanmoins qu'elle évite de venir trop souvent. Tu lui as laissé ton numéro de téléphone si elle veut passer du temps avec toi, parce que pour être bien honnête tu l'aimes bien et c'est agréable de discuter avec des gens en-dehors des clients, des professeurs et des employeurs.

Et sans ennui un seul, elle se retrouve bientôt à ton comptoir près de toi. Tu lui décroches un sourire amical et chaleureux, tout en continuant d'essuyer tes verres. Il n'y a pas trop de clients en ce moment, vous pourrez discuter un peu. Avec tous ces verres fraîchement sortis du lave vaisselle à sécher, tu ne devrais pas avoir à quitter l'arrière de ton comptoir pour un moment.

« Tu vas bien? »

Tu poses à l'envers un verre sur ton comptoir avant d'en prendre un second.

« Ça n'inquiète personne que tu sortes seule comme ça le soir? Quelqu'un te raccompagne quand tu pars? » Dans ton monde un peu vieux jeu, les jeunes filles ne devraient pas sortir seule le soir et devraient être raccompagnées. Tu devrais sûrement la décourager de venir, mais sa compagnie t'es agréable alors tu n'en fais rien. C'est un peu égoïste de ta part, en effet.

_________________


© wang-hong
Kim Hoon Min
avatar

Avatar : Jung Taekwoon - Leo
Crédits : Mr Poulpe
Messages : 93
Rival Since : 08/08/2014
Admin - Citoyen
Admin - Citoyen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est facile de jouer avec les apparences ✧ Sun Hi   Ven 30 Jan - 3:39

TENUE

Recouverte d'un long manteau noir et d'une casquette sur la tête, bien baissée de façon à ce que personne ne voit mon visage, je quittais le building où je vivais - dans le quartier de Songpa - avec d'autres trainees de mon agence. Nous étions quatre par chambre, et il y avait deux chambres, je partage donc mon logement avec sept autres personnes, et aucune d'entre elles n'a la moindre idée de ce que je suis en train de faire. Je me suis éclipsée discrètement, une fois que je fus bien sûr qu'elles dormaient toutes à points fermés - après nos journées d'entraînement, elles tombaient rapidement de sommeil et ne se réveilleraient pas avant le petit matin. De mon côté je me rends dans un bar, à une heure de transports en commun de mon dortoir. J'y vais à peu près trois à quatre fois par mois, et vous vous demandez sans doute pourquoi, n'est-ce pas ? Surtout quand on sait que j'ai seulement dix-sept ans, que je suis encore loin d'être majeure et que, par conséquent, j n'ai pas le droit de mettre les pieds dans un bar en pleine nuit. Le petit plus, parce que sinon ça ne serait pas drôle, c'est que malgré tous ces interdits, je m'y rends sans aucun problème à chaque fois, sans que jamais je ne me fasse attraper par mon agence, et tant mieux. Dans qu'elle pagaille je serai si jamais ils le découvraient... En plus d’être mineure, je suis trainee... Probablement qu'on me mettrait à la porte de l'agence, et je l'aurais bien mérité. Néanmoins, jusqu'à il y a deux ans - avant que je n'entre à l'agence - ma vie était si plate et sans intérêt que maintenant je me lâche !

Très vite j'arrive au bar et aperçois rapidement le jeune homme grâce à qui je peux toujours entrer sans problème. Hoon Min travaille ici, je l'ai rencontré il y a un an, peut-être un peu moins, lorsqu'il distribuait des flyers dans la rue. Je me souviens lui avoir renvoyé son papier dans le visage quand j'avais vu de quoi il s'agissait. Encore une type qui me prenait pour une jeune femme alors que je n'étais qu'une adolescente... J'en avais réellement marre, je n'aimais pas qu'on me dise que je faisais plus que mon âge même si cela avait certains avantages - la preuve... D'ici quelques années, lorsque j'aurais dix-neuf ou vingt ans, la différence se verra un peu moins, et ça ne me gênera pas, mais pour le moment ça avait le don de m'agacer. Ce jour-là, Hoon Min n'avait pas échappé à ma colère et il avait passé un sale quart d'heure, d'autant plus que je suis ne suis pas du genre tendre... Mais finalement, j'y avais trouvé mon propre intérêt, grâce à lui, je pouvais entrer quand je le voulais dans ce bar et je l'aidais même un peu au bar parfois, pour me faire un peu d'argent. Si quelqu'un l'apprenais, il se ferait certainement viré de son travail et aurait du mal à en trouver un autre mais visiblement, comme moi, il semblait avoir le goût du risque !

Je retire mon long manteau et ma casquette que je mets au vestiaire avant de m'approcher d'Hoon Min, ou plutôt de son comptoir. Il m'offre un joli sourire, comme à chaque fois, mais ne s'arrête pas de travailler pour autant.

« Ca va et toi ? » Je réponds naturellement, en regardant un peu partout autour de moi. Il y a du monde ce soir, j'ai bien fais de venir car le jeune homme aura certainement beaucoup de travail. « Personne ne sait que je viens là, je ne risque pas d'inquiéter quelqu'un. Et puis oui, le bus de nuit me ramène sans problème. »

Je rigole un peu. Bien sûr je comprends où il veut en venir, il me demande si une personne vient me chercher mais qui pourrait le faire alors que personne mise à part lui sait que je viens régulièrement dans ce bar. La seule personne qui pourrait me ramener, c'est lui, et je n'habite pas tout prêt non plus alors... Il me fait entrer ici à chaque fois que je le veux, c'est déjà gentil de sa part, je ne voudrais pas trop abuser.

« Tu veux que je t'aide ? » Je lui demande en lui montrant quelques verres du doigt avant de reprendre « Il y a beaucoup de monde ce soir. »
Go Sun Hi
avatar

Avatar : Im Jin Ah [Nana - AfterSchool]
Crédits : Sur avatar
Messages : 56
Rival Since : 10/11/2014
Trainee
Trainee

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est facile de jouer avec les apparences ✧ Sun Hi   Mar 3 Fév - 0:14

Tu hoches la tête pour signifier que toi aussi ça va.  C'est pas trop ton genre de t’épancher sur tes soucis personnels.  Et puis en toute honnêteté, ça va plutôt bien.  Physiquement bien sûr.  Tu t'habitué depuis longtemps à ton rythme de vie effréné et dormir quelques heures ne te semble plus aussi difficile qu'avant.  Bien qu'ayant été interne à l'hôpital tandis que tu faisais encore tes études en médecine t'avais déjà introduit à ce monde douloureux où il faut apprendre à fonctionner avec très peu d'heures d'un sommeil léger – pour être toujours prêt à sauter sur ses deux pieds lors d'un appel d'urgence.  Quand on y pense, ta vie, bien que très chargée maintenant, est de loin meilleure à celle d'un interne et tu ne regrettes pas du tout ton choix de changement de carrière sur ce point-là.  Tant pis si cela brise le cœur de papa et maman, le tien a longtemps été piétiné lui aussi d'ailleurs.  Des regrets sur ta vie, tu en as beaucoup et tu ne peux sincèrement pas t'appesantir de plus de regrets encore.  À un certain moment dans la vie, il faut passer à autre chose et accepter les conséquences de nos actes.  Après trois ans, il aurait été ridicule de toujours pleurer sur le sort passé.

Tu fronces un peu les sourcils à la réponse de la jeune femme.  Elle devrait prévenir quelqu'un qu'elle sort.  Enfin, quelqu'un de son entourage proche qui pourrait remarquer s'il elle venait à manquer à l'appel.  Pour ta part, tu ne la vois que quelquefois par mois, alors tu ne peux pas vraiment t'assurer qu'elle est toujours bien rentrée à bon port.   Enfin, tu pourrais la raccompagner, mais elle ne te l'a jamais demandé et c'est peut-être parce que ça la gênerait que tu le fasses.  Il n'en reste pas moins que l'idée qu'une jeune fille de dix-sept ans rentre seule à la maison par autobus aussi tard le soir, ça ne te plaît pas trop.  Avec tous les types louches qui se baladent la nuit, tu crains que l'un d'entre eux n'essaient de l'aborder.  Et en toute honnêteté, avec son allure et son corps qui lui donne l'air beaucoup plus qu'elle ne l'est en réalité – toi-même tu t'es fait prendre – tu ne conçois qu'encore plus le danger.  Tu devrais peut-être lui interdire de revenir, mais tu te doutes bien qu'elle n'en ferait qu'à sa tête et reviendrait aussi longtemps qu'elle en aurait envie.  En qualité d'ami, tu n'as pas les mêmes pouvoirs d'influence sur elle que son père ou sa mère aurait.

« Sunhi, tu devrais être plus prudente et au moins prévenir que tu sors… qui sait ce qui peut t'arriver en route pour rentrer à la maison…  C'est plein de pervers les bus de nuit… »  Ce n'est pas en ignorance de cause que tu parles, tu as déjà intervenu en faveur d'une jeune fille dans une situation comme ça alors que toi-même tu rentrais à la maison.  Même que par pure gentillesse, tu as attendu que la fille soit descendue pour descendre à ton tour, même si ton arrêt était passé depuis longtemps.  En ce monde, tout n'est pas aussi rose bonbon qu'il devrait l'être, c'est une certitude.

Tu souris quand elle te propose de l'aide et tu lui passes un torchon sec pour qu'elle puisse s'y mettre.  Comme c'est une entente entre vous, tu ne te soucies pas trop de la laisser faire, tes patrons s'y sont habitués du moment que tu as dit que c'est une proche parente qui vient te voir.  Tant et aussi longtemps que ton boulot est accompli, ils ne disent rien et ça te convient comme ça.  Tu n'as pas la vocation de travailler dans un bar toute ta vie, certes, mais ça te plaît bien comme métier et tu souhaites le conserver encore un temps.  Surtout à cause des généreux pourboires qu'on peut te laisser certaines soirées.

« Oui c'est plutôt agité ce soir.  Là-bas, on a un enterrement de vie de garçons, » fais-tu en désignant du menton un groupe de jeunes hommes entre vingt-cinq et trente ans, plutôt bruyants.  Ce n'est pas rare que l'établissement accueillent des groupes de ce genre, ou même un groupe de travailleurs de bureau en sortie.  En voici d'ailleurs quelques uns qui entrent et qu'un autre serveur dirige dans un coin de la salle : probablement avaient-ils une réservation.  On t'envoie justement leur porter quatre bouteilles de soju tandis qu'on demande à la cuisine de préparer quelques hors-d'oeuvres.  Tu hausses les épaules et souris à ton amie.

« Je reviens vite, n'en profite pas pour tout essuyer à ma place! »  Tu lui pinces la joue, taquin et part armé de ton cabaret en direction de la table.  En route, tu salues quelques clients réguliers, parfois échangeant quelques mots supplémentaires, mais revient assez rapidement à ton comptoir.  Après tout, ce n'est pas ta pause encore, il faut bien que tu travailles.

« La clientèle se fait un peu plus nombreuse ces temps-ci, c'est bon pour les affaires.  Par contre, du coup je dois travailler un peu plus et c'est parfois un peu difficile avec mon horaire.  Et toi, comment ça se passe avec le piano et les entraînements? »

Tu reprends ta serviette et continue d'essuyer tranquillement tes verres, en attendant que quelqu'un d'autre ne vienne demander tes services, pour un verre ou tout autre information.  Tu es assez populaire dans la place, peut-être parce que tu es beau garçon et plutôt grand.  Tu attires souvent des filles qui n'ont qu'envie qu'une chose, c'est de se voir traîner par toi dans un recoin sombre.  Loin de tes priorités très franchement et désormais tu as appris à repousser ce genre d'avances.

_________________


© wang-hong
Kim Hoon Min
avatar

Avatar : Jung Taekwoon - Leo
Crédits : Mr Poulpe
Messages : 93
Rival Since : 08/08/2014
Admin - Citoyen
Admin - Citoyen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est facile de jouer avec les apparences ✧ Sun Hi   Dim 15 Fév - 0:58

Je n'avais pas de personne sur qui je pouvais réellement compter en fait. Si Peut-être Dorian, qui venait me chercher un peu partout dès que je lui demandais, mais c'est tout. Je n'avais pas de meilleur(e) ami(e) ni même de confident(e). J'avais des amis, des gens avec qui je m'entendais bien, des connaissances, mais cela s'arrêtait là. Les filles de mon dortoir, je m'entends très bien avec la plupart d'entre elle mais je n'irais jamais leur confier ce genre de chose. Si l'une d'entre elles apprend que je sors certaines nuits, je ne suis pas à l’abri qu'elle le révèle un jour, pour une quelque conque raison. C'est vrai, suffit que ça se passe mal entre nous un jour et hop, une fois ce "secret" révélé, je pourrais dire au revoir à l'agence et à ma future carrière d'idole. C'est pourquoi je hausse simplement les épaules lorsque Hoon Min me prévient que ce n'est pas trop prudent.

« Tu as qu'à me ramener si tu y tiens tant. » Lâchais-je simplement « Je ne peux vraiment le dire à personne d'autre que toi, que je viens ici. »

C'était presque une question de vie ou de mort. Après tout, il serait peut-être plus sage que je reste au dortoir la nuit, bien sagement, à dormir comme toutes les autres. Je prendrais moins de risques, c'est certain. Mais venir ici me change un peu les idées. Avant d'entrer à l'agence en tant que trainee, ma vie se limitait à la maison, le conservatoire, le piano et mes parents psychorigides. Depuis deux ans, tout cela avait changé, je dormais désormais dans un dortoir loin de mes parents, je m’entraînais en chant, en danse - même si je continuais le piano et le conservatoire - je croisais des idoles dans les couloirs de l'agence... Ma vie était bien plus fun et colorée, mais très fatigante. Les entraînements à répétition me donnait parfois envie de tout abandonner. J'avais l'impression que ma vie était tellement différente de celles des autres adolescentes de mon âge et parfois, j'avais du mal à m'y faire. J'aurais aimé aller au lycée comme tout le monde, la journée entière, revenir chez moi, faire mes devoirs et raconter ma journée à mes parents. Mais ça, c'était très loin de mon quotidien. Certes, c'est moi qui souhaite devenir une idole, et c'est moi seule qui ai décidé de passer ce casting il y a deux ans. Je ne le regrette absolument pas car même avant cela, lorsque je vivais avec mes parents, ma vie était également bien loin de ressembler à celle d'une adolescente normale. Venir ici, quelque fois par mois, voir Hoon Min, essuyer des verres et débarrasser des tables me faisaient sentir comme une jeune fille normale.

Je passe derrière le bar comme si de rien était et j'attrape un torchon sec avant de commencer a essuyer un verre. Le bar est presque rempli ce soir, et par conséquent, l'endroit est très bruyant. Hoon Min me signale qu'il y a un enterrement de vie de garçon, d'où l'ambiance festive qui règne ce soir. Je regarde ce fameux groupe de garçons, le sourire aux lèvres. Ils sont bien plus vieux que moi mais ils me paraissent tellement insouciants... Mon ami est finalement sollicité après qu'un groupe d'hommes - sortant visiblement du travail - arrive.

« Tu as peur de t'ennuyer si j'essuie tous les verres à ta place ? » Rigolais-je sournoisement. Il fallait bien que je m'occupe moi aussi. Je n'étais pas venue non plus pour me tourner les pouces. Mais le jeune homme revient rapidement.

C'est vrai qu'il doit avoir énormément de travail si c'est comme ça tous les soirs. De mon côté, c'est clair que ça peut paraître un peu difficile à gérer mais finalement, mon emploi du temps est fait à la minute prêt, et je n'ai qu'à le suivre, sans rien faire d'autres.

« Franchement, j'arrêterai bien le piano... C'est pas comme si j'avais besoin d'en apprendre plus. » Je soupire en attrapant un nouveau verre « Je ne comprends vraiment pas ce que j'ai à faire au conservatoire, je me sens comme une étrangère là-bas, et ça me prend inutilement du temps. Je pourrais m'entraîner plus sans ça, ou alors me reposer, ça ne ferait pas de mal... »

Alors que je me plaignais, je parcourais toujours la salle des yeux - en même temps je lui faisais face - et je venais de remarquer une jeune femme qui n'arrêtait pas de regarder dans notre direction. Elle n'était pas très grande mais assez mince. Elle avait de longs cheveux noirs et son regard ressortait grâce au maquillage qu'elle avait. Elle tenait son verre dans la main mais buvait à la paille, son regard ne quittait pas Hoon Min. Je donnais un coup de coude à ce dernier, les yeux rieurs.

« Eh t'as vu la nana là-bas ? Je pense que tu lui fais effet » Je rigole doucement. Je sais qu'Hoon Min est très populaire auprès des jeunes femmes et franchement, je comprends bien pourquoi. Le serveur est très grand, mince et a un visage plutôt attirant. Moi-même, si j'étais plus âgée et si j'avais une autre relation avec lui, franchement pourquoi pas... Je comprends totalement qu'il puisse faire de l'effet aux femmes. Et à celle-là, j'ai plutôt l'impression qu'il lui fait beaucoup d'effet !
Go Sun Hi
avatar

Avatar : Im Jin Ah [Nana - AfterSchool]
Crédits : Sur avatar
Messages : 56
Rival Since : 10/11/2014
Trainee
Trainee

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est facile de jouer avec les apparences ✧ Sun Hi   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Il est facile de jouer avec les apparences ✧ Sun Hi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A trop jouer avec le feu, on finit par se brûler les doigts- PV La Reynie
» "Tu veux jouer avec moi ?" *Rire sadique de Chucky*
» Jouer avec un (ou des?) MUET(s) (et sourd?)
» A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler.
» Ca t'amuse de jouer avec ma vie ? {PV Eros}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors v.2 : Rival Survival :: South Korea - Seoul :: Yongsan-