Partagez | 
 

 Campus Date » DBSD Maknae Line

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Campus Date » DBSD Maknae Line    Ven 8 Aoû - 4:43

Tu es en retard pour ton rendez-vous. Ce n’est pas parce que ton cours a fini plus tard que prévu, c’est parce que tu n’as pas vu le temps passer tandis que toi et ton professeur discutiez et travailliez sur une mélodie que tu as composé pour son cours. C’est souvent ce qui arrive lorsque tu entres dans ta bulle. Et disons que tu entres souvent dans cette bulle lorsqu’il en vient à la musique et particulièrement la composition. Tu as toujours été ainsi dans un sens. Tu ne t’intéresses que très peu aux gens autour de toi parce que tu es dans ton petit monde. Ce n’est pas de l’égocentrisme, tu es simplement naturellement introverti. Au final, c’est ce trait de ta personnalité qui fait que les gens disent que tu travailles fort. Toi, par contre, tu ne diras jamais que tu es un bosseur, tu hausses juste les épaules et remercies ceux qui te complimentent. Ce n’est pas pour recueillir les lauriers que tu es comme ça; tu es juste toi-même.

Enfin bref, ton rendez-vous.
Il est rare de voir une idole courir sur un campus comme si l’enfer était à ses trousses et pourtant, te voici en train de sprinter sur le terrain de la fac pour rejoindre cette personne. Tu n’aimes pas la faire attendre même si tu sais très bien qu’elle t’attendra aussi longtemps qu’il faudra. Tu n’aimes juste pas la laisser seule au milieu de tous ces gens. Cet esprit protecteur, tu ne l’as pas toujours eu. Au départ, tu voyais cette personne comme une addition à ta vie. Tu lui as montré ce que tu pouvais notamment en danse, parce que tu te disais qu’en tant que sunbae, c’était le minimum que tu pouvais faire. Mais tu n’avais que 17 ans à l’époque et disons que tu avais encore besoin toi-même que les autres s’occupe de toi. Tu as de la difficulté à le croire parfois, mais tout ça remonte à 3 ans déjà.

Une odeur. Quelque chose de sucré.
Tu t’arrêtes de courir. Tu n’as même pas le souffle court. Quand on est idole, on a besoin d’être en forme. Beaucoup plus que la moyenne des gens, beaucoup plus que les gens le pensent lorsqu’ils vous regardent à la télé.
Enfin bref, cette odeur.
Tu la connais bien. Ça te donne une idée. Tu te demandes bien de où ça vient néanmoins. Tu n’es pas un chien, mais tu tentes tout de même de suivre ton odorat. Ça paie bien puisque tu tombes sur un kiosque installé pour la journée devant l’un des buildings. Tu aurais pu le parier; des pains aux haricots rouges sucrés. L’odeur te fait saliver et extirpe une plainte à ton pauvre estomac. Lorsque tu t’approches, une des filles donne un « subtil » coup de coude à son amie à ses côtés et toutes les deux échangent un sourire. Un peu plus et elles fangirlaient en plein devant toi. Dès que tu es assez prêt, elles s’adressent toutes les deux à toi à l’unisson : « Bonjour! Nous ramassons des dons; vous payez le prix que vous voulez pour les pains. » Tu leurs souris et hoche la tête légèrement « Vraiment? Ça fonctionne bien pour l’instant? » Tu as l’impression que si tu continues à leur parler, elles vont devenir hystérique. Tu n’es pas le seul puisqu’une voix d’homme te répond à leur place. « Pas autant qu’on le voudrait. » Tu hoches encore la tête et fouille dans ton porte-monnaie. Deux billets de 10 000 wons, ça devrait faire l’affaire. Tu les sors et sourit à l’étudiant en lui tendant les billets. « Je vais en prendre deux. » Il te sert et s’incline, tu fais de même en prenant le petit sac, les remercies tous trois et reprend ta course.

Il ne te faut que quelques minutes après ça pour atteindre le lieu fixé. C’est tranquille, à l’abri de l’ombre mais aussi des regards. Il est là, assis sur la pelouse. Il lit un livre, mais tu sais qu’il t’attend. Tu jettes ton sac avec tes effets personnels à côté du sien et te laisse tomber sur le sol, reposant ta tête sur ses cuisses avec un long soupir. « Désolé pour le retard, dongsaeng! Tu me pardonnes? » Tu lèvres le regard vers le maknae de ton groupe et lui sourit. Juste au cas où cela ne marche pas tu lèves le sac en plastique et le met droit sous son nez. S’il ne cède pas devant ton sourire, il cèdera bien en sentant l’odeur des pains encore bien chaud.

_________________
I didn't come down from the Sky; I own it
Seo Ha Neul
avatar

Avatar : Park Jin Young - Jr
Crédits : Mr Poulpe
Messages : 243
Rival Since : 12/12/2013
Fondateur - Idole
Fondateur - Idole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Campus Date » DBSD Maknae Line    Mer 13 Aoû - 6:29

Le cours de ShinHae s'était terminé légèrement en avance, son professeur les lâchant quelques minutes avant que la sonnerie ne retentisse, ce qui avait ravi le jeune homme, puisqu'il était sûr qu'il n'arriverait pas en retard à son rendez-vous.

Quand il fut temps pour lui de quitter la salle, le maknae des Daebak Shidae dit au revoir avec un sourire aux connaissances qu'il s'était fait dans l'université, -oh, ce n'était guère que des copains pour le moment, il était en première année et aucun des amis qu'il avait eu au lycée ne s'était lancé dans la même voie que lui, puisqu'il n'avaient pas du tout le même objectif professionnel-, s'inclinant poliment devant son professeur et puis tranquillement, il descendit les escaliers qui menaient à la sortie du bâtiment et aux pelouses. Il observa en silence l'extérieur par les larges fenêtres pendant son trajet, constatant avec joie que le soleil brillait haut dans le ciel.

Quand il sortit, il sentit de suite le vent lui caresser doucement la peau et les rayons de l'étoile le réchauffer, et ce fut donc avec un grand sourire qu'il rejoignit l'endroit où ils s'étaient donné rendez-vous, lui et son hyung, la veille. Il mit quelques minutes avant d'arriver à destination, après tout, le campus de l'université de la « sungah institute of media and arts » était immense, et il fallait même penser à prendre un bus pour se rendre aux dortoirs où vivaient des centaines d'étudiants, et quand il finit par s'installer sur la pelouse, la fin des cours retentit dans une sonnerie aiguë.

L'herbe était légèrement mouillée mais aussi fraîchement coupée, et l'odeur qui lui était propre s'en dégageait. Il s'allongea d'abord sur celle-ci, levant les bras et ses mains, observant le ciel bleu entre ses doigts. Ici, ils étaient à environ une cinquantaine de minutes de Seoul, suffisamment loin de la capitale pour que l'air soit ne serait-ce qu'un peu moins saturé par la constante pollution. Shinhae le sentait d'ailleurs par le fait qu'il avait beaucoup plus de facilité à respirer, et c'était un sentiment agréable. Il se demanda si il lui serait possible d'apercevoir les étoiles illuminer le ciel, si jamais il se décidait à rester allongé comme ceci jusqu'à ce que le soleil se couche et laisse place à la nuit noire.

Il n'avait jamais vécu à la campagne, toujours à quelques minutes seulement de la grande ville qu'était Seoul, et de ce fait, il lui était rare d'apercevoir les lueurs briller dans le ciel. Il se souvenait de les avoir admiré plusieurs fois quand il était allée chez ses grands-parents, avant qu'il soit rentré à l'agence, que son grand-père soit décédé et que sa grand-mère ait déménagé bien plus près de là où habitait ses parents. Il se souvenait vaguement s'être allongé dans le jardon comme maintenant, les yeux grands ouverts, un sourire béat et le rire coulant du bord des lèvres, en observant le spectacle au dessus de lui.

Mais pour le moment, il était allongé sur la pelouse de son université, en pleine journée, à attendre son hyung qui n'était pas encore là, alors que c'était déjà l'heure de leur rendez-vous. Shinhae se releva alors d'un coup, observant ses alentours afin de le chercher des yeux, mais il ne trouva qu'un groupe de filles assises un plus loin, qui lui lançaient des regards furtifs. Il hocha poliment de la tête en leur souriant un peu embarrassé, puis s'empara de son portable.

Il envoya un message court tel que « Hyung ? », puis un autre après quelques secondes d'hésitation « Où es-tu ? ». Quand ils furent envoyés, il déposa son portable dans son sac et en sortit ensuite un livre qu'il épousseta avant de l'ouvrir.
Shinhae ne le trouvait pas particulièrement passionnant, mais c'était une fan qui lui avait demandé de le lire pendant le break parce que c'était son préféré et il lui avait promis de le faire. Les histoires d'amour impossible sous fond de complots ne l'avaient jamais vraiment emballé, mais maintenant qu'il avait promis, il se sentait coupable de ne pas le finir. Et puis, il l'avait commencé et il en était déjà au moins à la moitié, ç'aurait été stupide de s'arrêter là.

Puis, tout d'un coup, il entendit quelque chose de lourd atterrir pas loin de ses affaires et il releva sa tête de son livre, les yeux curieux. C'était Seo Haneul qui se trouvait debout à ses côtés, le hyung qui étudiait à la même université que lui et qu'il attendait depuis de bonnes minutes déjà.

« Ah, hyung !! » s'exclama-t-il avec un grand sourire aux lèvres.

Il n'eut même pas le temps d'esquisser un mouvement cependant, que déjà, Haneul était descendu le rejoindre à sa hauteur, et posa sa tête sur les genoux du plus jeune des deux, ce à quoi ce dernier ne tiqua pas.

« Désolé pour le retard, dongsaeng! Tu me pardonnes? »

Son regard croisa celui de Shin alors qu'il rouvrit ses yeux, et il leva un sachet plastique vers lui.

« Y a pas de problèmes, hyung ! » rigola le chanteur tout en s'emparant du sachet et d'ensuite l'observer avec curiosité. « Hum ? C'est ?... Oh ! Hyung !!! »

Il rit de plus belle, le coeur battant et ses yeux scintillants soudainement à la vue et à l'odeur des pains aux haricots.

« Merci !!! » s'exclama-t-il de nouveau, un sourire plus grand encore éclairant son visage.

Il posa ensuite par terre le livre qui était resté dans la paume de sa main, puis entreprit d'extirper du paquet une première pâtisserie qu'il mit directement dans la bouche entrouverte de Haneul, puis s'empara du deuxième pain et mordit tout de suite dedans, poussant un petit « hum » d'appréciation lorsque le goût se propagea sur son palais.

Il retourna ensuite son attention vers son hyung, dont il était vraiment heureux qu'il soit à ce moment avec lui, et se mit de nouveau à parler, les yeux pétillants et la bouche encore à moitié pleine.

« Ne t'inquiètes pas hyung pour le retard. Et puis les pains compensent largement pour l'attente ! » il gloussa avant d'enchaîner. « Comment ce sont passés tes cours, par contre ? Qu'est-ce qui t'as retenu si longtemps ? »

_________________

©️
Lee ShinHae
avatar

Avatar : Byun Baekhyun
Crédits : Val
Messages : 183
Rival Since : 29/06/2014
Admin - Idole
Admin - Idole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Campus Date » DBSD Maknae Line    Lun 25 Aoû - 8:53

Tu sais très bien que Shin allait t’envoyer des sms vu ton retard, et ce n’est pas parce que tu l’ignorais que tu n’as pas répondu, mais simplement parce que ton téléphone est bien trop loin au fond de ton sac. Dans tout cas, c’est bien souvent « pas de nouvelles, bonnes nouvelles », si quelque chose de grave t’étais arrivé, tu lui aurais fait signe. C’est souvent ainsi avec toi; si tu vas bien, on t’entend pas, si tu vas mal on t’entend pas vraiment, si ça va pas du tout, alors là tu parles.
Bref, tu as tout de même atteint ta destination sans aucuns problèmes au final. D’ailleurs, sur le coup, en trouvant le confort des cuisses de Shin – qu’on se le dise, ce n’est pas la première fois que tu l’utilises comme oreiller depuis toutes ces années – tu ne remarquas même pas la présence d’un groupe de filles plus loin. Ce sont leurs murmures, probablement causés par vous, qui attirent ton attention sur elles. Tu leurs sers un sourire à la Seohan, tes yeux se transformant en deux croissants de lunes, et leur envoie la main brièvement. Ça, c’est du fan service, le reste, non. Tu te débrouilles pas mal en fan service qu’on se le dise et si tu avais vraiment voulu les faire glousser, tu aurais embrassé la joue de ton dongsaeng ou l’aurais attaqué style prise catch et l’auras câliné sur le sol, mais ça ne te vient pas vraiment naturellement ce genre de choses. Et surtout, après plusieurs mois dans avoir à « jouer ce jeu » tu te sens un peu rouillé. Tu n’oses même pas t’imaginer ce que ce sera pour Daehyun qui est beaucoup moins démonstratif au naturel que vous tous réunis.

Tu es content lorsque ton cadet se met à rire. Ce n’est pas comme si Shin se fâchait pour grand-chose mais tu n’aurais pas aimé l’avoir boudeur à cause de ton retard. Tu retournes ton attention sur lui, un sourire mystérieux et fier sur les lèvres lorsqu’il te question sur ce que tu lui tends. Voir Shin heureux, c’est toujours un baume sur le cœur. Tu ne comprends même pas pourquoi et comment il a des anti fans; détester Shin, c’est un peu comme détester un petit chiot tout inoffensif. Tu as même envie de pincer ses joues. « Cute~ » réponds-tu à son merci avant qu’il mette le pain dans ta bouche. Ça te fait rire et presque t’étouffer, mais c’est à ton tour de le remercier pour ça. Tu prends le pain dans tes mains et coupe un petit morceau. Tu sais très bien par expérience que de manger quelque chose de trop gros lorsque tu es étendu risque de ne pas trop bien passer. Une seule bouchée et tu fais écho au « hum » du chanteur. « J’aurais dû en prendre plus » commentes-tu avec regret. Tu détestes tellement être hanté par le gout de quelque chose que tu as mangé une fois et que tu sais que tu ne pourras probablement jamais remanger dans ta vie. Tu détestes cela tellement que tu contemples l’idée de repasser par le bâtiment principal pour en prendre plus avant de retourner au dortoir. Sauf que retourner au dortoir avec de la bouffe, c’est risquer de se faire attaquer par une bande de goélands en furie. Et surtout, le plus affamé de tous; Woonjae. Oui, tu vois déjà la scène… Tes pauvres pains sur la table dans un coin, lui qui sort de sa chambre et en pique deux. Puis toi avec ton sac et Daehyun qui passe par là et te prend ton pain directement des mains, et Siwoo à qui tu ne peux pas résister… Et bien sûr, bien que Shin aies déjà eu sa part, tu ne vas pas le laisser être le seul à ne pas avoir sa part. Alors rien que pour manger un pain, il faudrait que tu en achètes 6. C’est bien assez pour te décourager de ton idée en fait.
La voix de Shin te sort de tes pensées et tu ris doucement. « Heureusement que je suis passé en acheter alors! » Tu soupires néanmoins à sa question avant de répondre : « Ça s’est bien passé, je suis resté avec le prof à la fin du cours comme on a fini plus tôt. Je te ferais écouter le résultat après, tu me diras ce que tu en penses, dacc? Et soit honnête. J’ai besoin de bon critique si je veux avoir une bonne note pour ce projet. » Tu prends une autre bouchée de pain et le regarde à nouveau. « Ça va me manquer tout ça… Être sur scène avec vous tous m’a manqué bien sûr, mais c’est bien de pouvoir aller à la fac et relaxer comme ça, tu ne penses pas? Bientôt on aura plus le loisir de profiter du temps… » Le temps. Tu  n’avais jamais compris à quel point il était précieux avant maintenant. Après tout, à la ASE, le temps vous n’en aviez pas beaucoup, puis soudainement vous en aviez tellement… Tu as gaspillé bien des heures à ne rien faire. Dans un sens c’était nécessaire, mais là, maintenant, tu aurais aimé être plus conscient et profiter de ton glandage un peu plus. Profiter des heures passées avec Shin à la cafétéria ou comme ça dehors plutôt que d’assumer que les choses ne changeraient pas. Les choses allaient retourner comme elles étaient avant – du moins, pour vos emplois du temps – et vous ne pourrez plus avec vos petits moments toi et lui. « Mais je suis content, même si c’est sur le point de se terminer, jouer les étudiants normaux nous a permis de nous rapprocher le temps que ça a duré, tu trouves pas? »

_________________
I didn't come down from the Sky; I own it
Seo Ha Neul
avatar

Avatar : Park Jin Young - Jr
Crédits : Mr Poulpe
Messages : 243
Rival Since : 12/12/2013
Fondateur - Idole
Fondateur - Idole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Campus Date » DBSD Maknae Line    Dim 21 Sep - 7:23

« Cute~ »

Haneul eut le temps de laisser échapper ce mot avant que Shin ne lui fourre le pain dans la bouche, sans une particulière délicatesse mais quand même tendrement. Il secoua la tête en signe de déni, avant d'ajouter un petit « aniyo » réprobateur.

Son hyung se mit à rire, le pain toujours dans la bouche, et le jeune chanteur l'entendit manquer de s'étouffer avec. Il leva un sourcil mi-amusé et mi-inquiet, mais remarqua bien vite que ce n'était rien de grave et se remit à sourire de plus belle. Il entreprit alors de retourner à la dégustation de la brioche, encore chaude et délicieuse dans sa bouche. Il en mâcha les morceaux lentement, cependant, savourant le goût le plus longtemps possible sur son palais, rechignant à finir la nourriture trop vite.

« J’aurais dû en prendre plus »

Il perçut dans la voix de son hyung une pointe de regret, et il hocha de la tête de manière positive cette fois, en tentant de regarder Haneul dans les yeux.

« Hum.. » dit-il en guise d'approbation, le temps qu'il avale le morceau encore dans sa bouche. « Ils sont vraiment délicieux, j'ai peur de le finir trop vite ! »

Il fourra un nouveau bout du pain dans sa bouche, le mâchant à moitié avant de finir par se retourner vers son hyung et de lui assurer qu'il n'était pas en colère pour le retard, que les pains compensaient. De toute façon, si le maknae devait se mettre en colère à chaque fois qu'un des membres de Daebak Shidae était en retard à un de leur rendez vous, il n'en aurait pas fini d'être vexé et énervé. A commencer par Woonjae, jusqu'à Daehyun -oh, tout particulièrement Daehyun, qui prenait sûrement un malin plaisir à toujours arriver en retard. Qui prenait sûrement un malin plaisir à martyriser le pauvre Shin, de toute manière, de toutes les manières possible, en passant par les corvées ménagères -, ils avaient cette fâcheuse tendance, certains plus que d'autres, à faire patienter le pauvre chanteur pendant un petit moment avant de finalement se montrer. Alors qu'il était celui qui arrivait de toute façon toujours en avance, ayant toujours peur d'arriver en retard. Il en profita aussi pour lui demander comment s'étaient déroulés ses cours.

« Heureusement que je suis passé en acheter alors! »

Il rit à ses mots, lâchant un petit « oui », avant que Haneul ne soupire et ne reprenne la parole.

« Ça s’est bien passé, je suis resté avec le prof à la fin du cours comme on a fini plus tôt. Je te ferais écouter le résultat après, tu me diras ce que tu en penses, dacc? Et soit honnête. J’ai besoin de bon critique si je veux avoir une bonne note pour ce projet. »

Une pause, le temps qu'il prenne une autre bouchée de son pain, ce qu'imita inconsciemment Shinhae, d'ailleurs, hochant la tête en signe de compréhension.

« Pas de problèmes, hyung ! Je serais content d'écouter ce que tu as composé ! Je serais honnête, promis. J'ai hâte d'entendre ça. »

Il lui sourit gentiment, réellement touché -et flatté- que Haneul lui demande même conseil sur ce point, même si cela tendait à devenir une habitude ces derniers temps, et impatient d'écouter le projet.

« Je suis sûr que ce sera bien de toute manière ! »

Il releva ensuite la tête, regardant se découper à l'horizon et au dessus de leur tête, le ciel d'un bleu profond. Ses lèvres s'étirèrent encore.

« Ça va me manquer tout ça… Être sur scène avec vous tous m’a manqué bien sûr, mais c’est bien de pouvoir aller à la fac et relaxer comme ça, tu ne penses pas? Bientôt on aura plus le loisir de profiter du temps… »

Il retourna son attention vers Haneul un instant, puis reprit sa contemplation du ciel après un petit moment, en silence.

« Humm » laissa-t-il simplement échapper.

C'était vrai, après tout. Il ne fallait pas se leurrer, à lui aussi la scène lui avait énormément manqué, mais malgré cela, il avait finit par trouver dans cette vie sans caméra sans arrêt à ses trousses et un public à satisfaire, quelque chose de paisible et de simple qui lui avait suffit et qui avait apaisé ses peurs. S'il n'avait jamais pensé à abandonner l'idée d'être un chanteur, loin de là, ou même de retrouver Daebak Shidae et de remonter sur scène avec chacun d'eux, il s'était bien retrouvé obligé d'affronter ses craintes et de trouver quelque chose à laquelle s'accrocher, puisqu'il n'avait plus rien. Ca avait pris du temps, c'est vrai. Beaucoup de temps, même. Et à la dissolution de l'ASE il s'était senti étouffer par le trop plein de temps qu'il lui restait et le vide laissé par la disparition de l'agence dans laquelle il avait passé plus de la moitié de sa vie et les membres qu'il considérait comme sa famille à présent. Ses crises d'angoisse avaient reprises de plus belle, avec la panique suffocante de ne jamais retrouver une agence, de ne jamais remonter sur scène, de ne plus jamais pouvoir chanter, de ne plus jamais pouvoir réaliser ses rêves.
Et puis, après un moment, il avait fini par voir qu'il n'y avait pas que cela, et qu'il ne pouvait pas passer son temps à se lamenter sur quelque chose qui était déjà mort et enterré. Et ce, même s'il tentait de le déterrer comme il pouvait, écorchant ses mains. Cela n'était plus possible, et il lui fallait tourner la page. Ce qu'il avait fait. Il avait pris du recul, avait ravalé ses larmes et avait appris à respirer par lui même à nouveau. Il s'était rendu compte que le temps qu'il croyait vain était une opportunité, quelque chose qu'il se devait de valoriser, et ainsi, il reprit ses études pour terminer son lycée avec des notes plus brillantes qu'il n'aurait jamais pu obtenir en étant encore à l'agence et dans le groupe. Il avait appris à apprécier de nouveau le temps qui passe et même les moments où il n'avait rien à faire et où il regardait simplement le plafond, les yeux vides de toute émotion.

Maintenant que cela touchait à sa fin, il était presque réticent à l'idée de laisser ce temps s'échapper de ses doigts avant même qu'il ait vraiment réussi à le capturer.

Mais c'était aussi une bonne chose. La scène lui manquait, les membres lui manquaient, et sa précédente vie, celle qui se trouvait sous les feux permanents des projecteurs, bien qu'épuisante et étouffante en elle même, commençait à lui manquer, car elle était ce qui représentait l'accomplissement de ses rêves. Alors, même s'il aurait aimé profiter un peu plus longtemps de ces périodes où il pouvait se reposer et tranquillement aller en cours à l'université avec son hyung, il n'avait pas vraiment de regret.

« Oui, c'est vraiment bien. Ca va me manquer aussi, en fait. » il répondit alors, la voix faible dans son intensité. Douce. « Mais je suis content de retourner sur scène et de pouvoir y remonter avec vous, parce que ça aussi ça m'a manqué. »

Il sourit, ses yeux se plissant en croissant de lune.

« Et puis, on trouvera bien le temps de se reposer comme ça, encore... »

Il savait que ses mots étaient vides de sens. Ce n'était pas vrai. Une fois qu'ils auraient repris les schedules et la dure vie d'idoles, surtout en tant que Daebak Shidae, il était peu probable qu'ils retrouvent encore du temps comme ceci. Mais l'espoir fait vivre, et ne peut blesser personne, n'est-ce pas ?

« Mais je suis content, même si c’est sur le point de se terminer, jouer les étudiants normaux nous a permis de nous rapprocher le temps que ça a duré, tu trouves pas? »

Il sourit encore plus à ses mots, et rit, même.

Oui. En effet, s'ils ne s'étaient jamais mal entendus, de par le fait que Haneul était le plus proche de l'âge de Shin, et qu'être entouré d'autant de nouveaux hyungs avait pu être légèrement effrayant au début, ils ne s'étaient jamais autant rapproché que pendant le break qui avait suivi la chute de l'agence multinationale. Naturellement, et parce qu'ils allaient à la même université, ils avaient passé d'autant plus de temps ensemble, surtout dans un contexte différent où le stress et le temps ne les pressaient pas constamment. D'une certaine manière, ils s'étaient plus ou moins redécouverts, ce qui semblait ridicule puisqu'ils se connaissaient déjà bien avant, et c'était comme ça qu'ils se retrouvaient maintenant assis sur l'herbe fraîche de leur campus.

Rien que pour cela, Shin était heureux du temps qui lui avait été offert.

« Oui ! » approuva-t-il joyeusement, avant d'ajouter. « Je suis vraiment content qu'on ait pu passer du temps ensemble comme ça. J'étais vraiment heureux de pouvoir te voir pendant le break, Haneul-hyung. Je me sentais un peu seul en plus... »

Les derniers mots avaient baissé d'intensité et avaient plus été grommelé qu'autre chose. Les hyungs lui avaient vraiment manqué, pendant la période de hiatus. Il fallait se l'avouer.

Il finit de mâchouiller son dernier bout de pain avec peine, triste d'en finir avec la douce saveur qui envahissait et ravissait son palais, laissant un petit gémissement de tristesse, puis entreprit de basculer en arrière et s'allonger sur l'herbe verte, regardant le ciel.

« C'est vrai que ça va me manquer. » lâcha-t-il, penseur.

Le ciel était vraiment bleu au dessus de leur tête. Magnifique. Pas un nuage à l'horizon.

« Tu ne t'es jamais demandé ce que ça ferait si tu étais un simple étudiant ici, hyung ? Si tu n'étais pas sur le point de retourner à tes activités. Si depuis le début, tu n'étais juste que ça, un étudiant, et que tu ne t'étais jamais entraîné et débuté... »

Il laissa échapper un soupir, les yeux rivés sur l'océan au dessus de lui.

« C'est pas que je regrette quoique ce soit, je suis vraiment heureux de retourner sur scène... Mais je me suis juste posé la question, en fait, pendant ces derniers mois... » Une pause. « J'étais jeune quand j'ai passé les auditions pour la première fois... Je ne sais même plus qu'est-ce qu'était vraiment mon rêve à cette époque... »

Il n'était même pas sûr d'avoir jamais parlé du fait que ses parents l'avaient forcé à passer les auditions avec quiconque, outre des responsables à l'agence.

« Enfin, je suis content quand même... que mes parents m'aient poussé, d'une certaine manière. Je suis reconnaissant, puisque c'est devenu tout ce que j'ai maintenant. Je me demande, juste. »

Mais qu'importait, n'est-ce pas ? Ce qu'il aurait pu devenir. Parce que si cela n'était pas son rêve quand il avait tenté les auditions et qu'il n'en avait même pas eu forcément envie, aujourd'hui, ça l'était devenu.

_________________

©️
Lee ShinHae
avatar

Avatar : Byun Baekhyun
Crédits : Val
Messages : 183
Rival Since : 29/06/2014
Admin - Idole
Admin - Idole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Campus Date » DBSD Maknae Line    

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Campus Date » DBSD Maknae Line

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» date limite des transactions ?
» la fiche de Méline Laura
» Aëline
» Date du repêchage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors v.2 : Rival Survival :: South Korea - Seoul :: Autres lieux-