Partagez | 
 

 Rien que toi et moi! ☆ Miaka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Rien que toi et moi! ☆ Miaka   Mar 26 Aoû - 12:50

Je suis assise à mon pupitre dans ma chambre devant mes devoirs.  Eh oui, même les trainees ont des devoirs, malheureusement.  J'en suis à ma dernière année de lycée et je dois avouer que c'est assez diffcile.  Entre les entraînements et les cours, j'ai tellement peu de temps.  Et ces sales mathématiques…  J'ai bien hâte de pouvoir m'en débarrasser complètement.  Quand j'entrerai à la fac, je vais fuir ces démons, c'est une promesse!  Pour l'instant, je suis clouée sur place à essayer de résoudre un problème de géométrie.  Je déteste la géométrie.  Même si je me concentre à mort sur le numéro du manuel, je ne comprends pas du tout ce que je dois faire.  Apprendre les kanjis chinois c'est cent fois plus facile.  Je ne sais pas qui est celui qui a décidé de mettre au programme scolaire cette matière, mais il est vraiment cruel.  Je suis sûre qu'il est vraiment moche!  Tout chauve avec de grandes oreilles et des dents écartées.  Il s'est fait intimidé toute sa jeunesse à cause de sa tête et pour se venger de l'humanité, il a posé ce geste.  En fait, il est vraiment à plaindre.  Pauvre monsieur…  Il a sûrement été malheureux toute sa vie à cause de ça. Les larmes me montent aux yeux tandis que je pense à sa solitude et que j'oublie complètement l'existence de mes exercices à compléter.

C'est alors qu'umma s'approche et me surprend, les yeux plein d'eau.  Elle vient de pousser du pied la porte de la petite pièce encore rose où je passe le plus clair de mon temps, un plateau dans les mains sur lequel il y a un verre de jus d'orange et une assiette de pommes.

« Kaede-chan, tu détestes autant les mathématiques?»

Je sursaute et lève la tête vers elle.  J'essuie mes larmes maintenant que je réalise qu'elles coulent d'elles-même le long de mes joues en secouant la tête.

« Ani.  Je pensais à ce pauvre monsieur.  Sa vie est vraiment triste, umma.  Ça m'a donné envie de pleurer. »

Je ris un peu, chassant ces tristes pensées loin de moi.  Elle s'approche et pose le plateau sur le bureau à côté de mes cahiers avant de s'asseoir sur mon lit.  J'aime beaucoup umma.  Elle est très gentille.  Elle ne remplace pas Oka-san, mais elle tient bien pour moi ce rôle de mère.  J'imagine parfois que c'est ma vraie mère qui a ces petites attentions pour moi.  C'est un peu ingrat envers umma, que je considère vraiment comme ma mère, comme j'ai très peu de souvenirs du temps où maman était encore normale.  Parfois, je demande à Miaka de me raconter ses souvenirs.  Et j'ai l'impression que moi aussi je me rappelle de tout cela.  Ça me fait plaisir.  Malgré tout, il y a umma.  Et je l'aime beaucoup.

« Tu t'en sors? » me demande-t-elle en regardant par-dessus mon épaule mon cahier remplis d'équations rayées.

« Pas du tout, je ne suis vraiment pas douée,» répondis-je en riant.  J'essaie de ne pas trop tout prendre au sérieux.  Je hausse les épaules : on ne peut pas exceller dans tout, surtout avec un horaire aussi chargé que le mien.  Parfois j'envie un peu Mia qui vit beaucoup moins de pression depuis qu'elle a quitté Nagareboshi.  Je reste quand même libre, puisque je n'ai pas encore fait mes débuts.  « C'est pas grave, je vais demander à Kei de m'aider si je n'y arrive pas. »

Umma me sourit et me dit de manger pour reprendre des forces, ce que je m'empresse de faire sans discuter sous ses yeux attendris.  Elle me quitte pour me laisser étudier en me rappelant de descendre le plateau quand j'aurai terminé.

Au bout d'un moment, j'en ai marre des mathématiques, alors je descends mon plateau.  Je profite du faire qu'umma n'est pas dans les parages pour tout laver par moi-même.  Je dois la ménager quand même un peu.  Alors que je pose mon torchon, j'entends la porte s'ouvrir.  Mia nechan.  Je quitte la cuisine en galopant vers l'entrée, un large sourire aux lèvres.  « Ne-chaaaaan! » Attention, calinours Kaede est en route.  Je me jette sur ma sœur avant même qu'elle est le temps de dire qu'elle est de retour et de retirer ses chaussures.  « Oh ma sœur chérie que j'aime taaaant! »  Je ris encore un peu, je suis de bonne humeur malgré mon combat acharné contre les maths.  On ne s'en sort jamais de toute façon!  « Ne ne neeeee!  Tu as des trucs à faire ce soir?  Je suis allée louer des cassettes tout à l'heure avant de rentrer.  On écoute ensemble?  Dis ouiiii!  J'ai Totorooooo!  On écoutait toujours quand on été plus jeunes!  Tu peux pas dire non!  Te plaîîîîît! »  Oui, je joue les adorables même avec ma sœur.  Ça fait partie de moi.  Je suis vraiment excitée à l'idée de passer du temps avec elle et puis.. c'est vendredi soir, elle peut bien se reposer un peu.  Avec moi. Ce que je ne regrette pas de la dissolution de la ASE, c'est d'avoir pu me rapprocher des membres de ma famille.  Ça me fait vraiment plaisir de pouvoir passer plus de temps avec eux c'est ce qui manquait à ma vie.  Je me sens déjà plus comblée de bonheur, il manque juste que je puisse faire mes débuts.  Même si je suis déjà heureuse d'être trainee.

_________________

I don't need a golden crown to be your princess

Hayashi Kaede
avatar

Avatar : Ishida Ayumi
Crédits : [url=http://alohablu.tumblr.com/]Alohablu[/url]
Messages : 104
Rival Since : 05/08/2014
Admin - Trainee
Admin - Trainee

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rien que toi et moi! ☆ Miaka   Lun 15 Sep - 5:19

Je reviens vers le vestiaire en tenant ma serviette contre moi pour m'assurer qu'elle me couvre bien. Certaines filles du club d'athlétisme ont des tendances un peu nudistes et même si je n'ai rien contre ça et que je ne suis pas du tout complexée par mon corps, l'idée de me promener toute nue partout dans le vestiaires n'est pas nécessairement exaltante. J'ouvre mon casier et prends mes sous-vêtements propres que j'enfile tant bien que mal avant de me débarrasser de ma serviette pour de bon, essuyant plutôt mes longs cheveux. « Hey Mia! » Je tourne la tête dans la direction d'où provient la voix, que j'associe à Nana, ma bonne amie depuis un an et demi maintenant. « Hm? » Mon attention se reporte sur mon casier pendant quelques secondes tandis que je cherche ma brosse à cheveux, espérant ne pas l'avoir encore oubliée. « Tu viens au karaoké avec nous? Y'aura le club de foot et celui de basket je crois. »Je mets enfin la main sur ma brosse et commence à démêler mes cheveux, résistant ainsi à l'envie de lever les yeux au ciel. On va au karaoké presque tous les vendredis soirs depuis notre première année et même si c'est amusant - et que je suis sans arrêt sollicitée lorsqu'ils décident de choisir du Nagareboshi pour rigoler un peu - ce n'est pas du tout ce dont j'ai envie ce soir. Je veux simplement rentrer à la maison et, avec un peu de chance, passer du temps avec ma petite soeur que je ne croise pas assez à mon goût depuis qu'elle a transféré dans cette nouvelle compagnie. Je suis heureuse pour Kaede, elle semble épanouie et heureuse, mais elle me manque c'est sûr... avec l'école je n'ai souvent pas le choix d'être enfermée dans ma chambre pour réviser, ou rester tard le soir sur le campus pour participer aux pratiques ou autres événements. Je décline donc l'offre gentiment, leur assurant que je serai là la prochaine fois.

Je m'empresse de m'habiller et de sécher mes cheveux, puis je prends le bus jusqu'à la maison. J'ai terriblement faim parce que j'ai tout bêtement loupé l'heure du dîner, l'entraînement ayant été plus long que prévu. J'entends mon ventre gronder et j'espère juste qu'obasan a pensé à me garder une petite portion. Je ne sais même pas pourquoi je me pose la question, elle n'a jamais oublié en fait. Je ne peux nier qu'elle prend bien soin de notre famille, surtout de mon père et de Kaede. Pour ma part, je ne suis pas très versée dans le sentimental et je n'ai jamais été affectueuse avec elle, cela dit je sais qu'elle se soucie de moi et à quelque part, je l'en remercie. Je la considère comme faisant partie de la famille maintenant, même si je ne pourrai jamais l'appeler maman. Je sens comme un pincement au coeur chaque fois que j'entends Kaede le faire, mais je ne peux pas lui en vouloir, elle a si peu de souvenirs de notre vraie mère et puis rien ne l'enlèvera jamais à nous. Papa est heureux et c'est tout ce qui compte en fait... je n'ai à marcher que quelques minutes de l'arrêt de bus jusqu'à notre appartement et une fois devant la porte, je range ma musique avant d'entrer à l'intérieur. « Tadai— » Je n'ai même pas eu le temps de compléter ma phrase, ni d'enlever mes chaussures qu'une masse de cheveux me fouette le visage et que Kaede se jette sur moi. Je pousse un soupir exaspéré, mais mon visage s'illumine d'un adorable sourire alors que je la serre contre moi. Elle a une si petite carrure, elle est minuscule malgré qu'elle en soit déjà à sa dernière année de lycée. C'est impossible pour moi de la considérer presque comme une adulte maintenant, elle sera toujours ma précieuse petite soeur que je dois absolument protéger  au péril de ma vie s'il le faut.

« Kaechaaan, tu m'étouffes! » Il évident que je ne suis pas sérieuse, laissant mes rires faire écho dans la toute la pièce. Je la repose délicatement au sol et réussit finalement à retirer mes chaussures tandis qu'elle me déballe son plan pour la soirée. Je suis contente qu'elle n'ait rien de prévu autre que de regarder des films avec moi. « Tu dis ça comme si je pouvais résister à tes supplications... » Je lui tire la langue et marche vers la cuisine, sachant qu'elle me suivra de toute façon. « Ton plan est parfait... j'ai fait exprès de rentrer à la maison pour passer la soirée avec toi! Alors si tu te défiles j'te pardonne pas, hein! Tu me laisses réchauffer un truc à manger avant? Y'avait quoi pour dîner? » J'ouvre le réfrigérateur, mais mon regard est rivé sur Kaede. « T'as finis tes devoirs au moins? » J'agis toujours un peu comme une maman avec elle, bien que je ne sois pas très autoritaire... je suis surtout inquiète de son bien-être et de sa réussite, comme toute bonne grande soeur. En quelque sorte, même si je suis contente d'avoir toujours mon père, des demi-frères et une belle-mère (même si ces trois derniers furent plus difficiles à accepter)... Kaede est la personne qui compte le plus pour moi. Je reporte mon attention sur le contenu du réfrigérateur à la recherche d'un reste appétissant.

_________________
I'm sorry for what I did, I did what my body told me to, I didn't mean to do you harm. Everytime I pin down what I think I want it slips away... I smell you on my hand for days, I can't wash away your scent. If you're a dog then I'm a bitch, I guess you're as real as me. Maybe I can't live with that, maybe I need fantasies. A life of chasing butterflies. I told you I would return when the robin makes his nest, but I ain't never coming back. I'm sorry...
Hayashi Miaka
avatar

Avatar : Sato Harumi
Messages : 26
Rival Since : 08/08/2014
Admin - Citoyen
Admin - Citoyen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rien que toi et moi! ☆ Miaka   Sam 20 Sep - 0:27

Je serre de toutes mes forces Miaka dans mes bras.  Pas assez fort pour lui faire mal ou qu'elle ne puisse pas se débarrasser de moi.  En même temps, avec la taille que j'ai, rien de plus normal si elle est plus forte.  Je suis vraiment trop petite.  Quand je me promène avec ma famille, tout le monde croit que je suis encore plus jeune que je ne le suis.  C'est amusant bien sûr, mais j'aimerais bien  qu'on voit en moi la jeune fille de 17 ans que je suis et pas une gamine de 12 ans.  Ça ne m'ennuie pas d'être petite et de rester jeune de cœur, mais j'aimerais…  j'aimerais qu'on commence à me prendre un peu plus au sérieux maintenant.  Je crois que je suis assez vieille pour ça.  Enfin, j'hésite.  Je suis heureuse d'être toujours traitée comme la petite princesse de la famille.  C'est mal, mais j'aime recevoir de l'attention, c'est peut-être pour ça que je vieillis plus lentement que les autres.  Quand on regarde Kei qui est mon ami d'enfance, on voit la différence.  Il est encore imbécile, c'est certain, mais il a beaucoup mûri.  Déjà juste avec son groupe et tout ça.  Je me sens un peu délaissée et laissée pour compte.  Heureusement, j'ai de nouveaux amis un peu plus jeunes que moi et mentalement notre âge est plus similaire alors c'est parfait.  J'ai beaucoup de plaisir avec ces deux nouvelles personnes et je retrouve un peu ma place.  C'est trop différent depuis l'année derrière, tout s'est bousculé sans qu'on ne puisse prendre le temps de respirer, bien franchement.

Je serais restée un peu plus longtemps pendue au coup de ma meilleure sœur, mais elle doit avoir faim alors je ne joue pas le chewing gum quand elle me décroche pour retirer ses chaussures et entrer dans la maison.  Je la suis comme un chien suivrait son maître, en sautillant, un large sourire aux lèvres.  Parce que j'ai gagné mon point et Mia est à moi pour toute la soirée.  Je m'assois sur un des bancs devant le comptoir et accote mon menton dans mes paumes, les coudes posés sur le comptoir.

« Umma a préparé une omelette au riz pour toi.  Elle est dans le four.  Je peux écrire quelque chose avec du ketchup dessus? »  Je ris doucement.

Mon sourire tombe un instant quand elle me demande pour mes devoirs.  Je n'ai pas fini, mais ce n'est pas ma faute.  C'est que je n'y comprends rien.  Si ce n'était de moi, ce serait déjà fait.  Ou même il n'y aurait tout simplement pas de devoirs de mathématiques.  Je fais la moue et secoue négativement la tête.

« Je ne comprends pas mon devoir de maths…  Je pensais demander à Kei-kun de m'aider, il était doué en maths au lycée.  Tu sais, il avait toujours les meilleures notes de sa classe!  Enfin je crois, on n'était pas dans la même classe, mais c'était sûrement quelque chose comme ça non? »

Chaque fois que je parle de Kei, je m'anime.  On pourrait croire qu'il me plaît, mais pas du tout.  Je crois enfin.  Quand je pense à Kei, j'ai le même genre de petite lueur dans le cœur que quand je pense à Haneul ou bien Hankyung – même si Hankyung c'est plus différent que ça.  Heureusement, Mia-nesan sait que ce n'est que mon meilleur ami et rien de plus.  Et quand je pense à comment les choses ont tourné entre elles et cet idiot de Kuma – il m'a vraiment déçu celui-là et je le déteste – je comprends qu'il ne faut pas avoir ce genre de relation avec ses amis.  C'est une affreusement mauvaise idée.

« Tu ne vas pas me réprimander puisque je n'ai pas fini hein?  J'y comprends vraiment rien, c'est pas ma faute… » geigne-je.  Je me tortille sur ma chaise, ne lâchant pas ma moue boudeuse.  Je ne veux plus refaire de maths et ce devoir n'est à rendre que lundi, j'ai le temps de le terminer plus tard, n'est-ce pas?  Je veux juste me reposer!  Je sors mes yeux du chat potté, dans le cas où elle ne soit toujours pas convaincue, mon arme ultime.  « C'est pas grave hein!  On va regarder Totoro quand même hein? Ne ne ne!  Passe-moi l'omelette, je veux écrire dessus!  Les maids font ça dans les animés! »

Je ne suis pas la meilleure en art plastique, mais j'ai toujours voulu écrire sur une omelette.  Je vais dessiner un cœur dessus parce qu'en vrai je ne sais pas trop quoi écrire dessus.  Je n'ai pas beaucoup d'imagination je crois.

_________________

I don't need a golden crown to be your princess

Hayashi Kaede
avatar

Avatar : Ishida Ayumi
Crédits : [url=http://alohablu.tumblr.com/]Alohablu[/url]
Messages : 104
Rival Since : 05/08/2014
Admin - Trainee
Admin - Trainee

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rien que toi et moi! ☆ Miaka   Sam 1 Nov - 12:09

Je suis vraiment heureuse qu'obasan ait pensé à moi, mais je m'inquiète souvent pour rien car cette femme est un véritable devin. Elle semble toujours cuisiner exactement le mets que je crève d'envie de manger et je sens déjà que je vais me régaler de cette omelette de riz. La nourriture faite maison me manquait beaucoup depuis mon départ de la maison alors depuis que je suis revenue, je me fais un devoir de manger avec la famille le plus souvent possible, bien que j'aie parfois des obligations scolaires qui m'empêchent de profiter d'un dîner familial. Toutefois, il n'y a absolument rien au monde qui me tiendrait loin de ma petite soeur chérie lorsqu'on a planifier de passer la soirée ensemble. Elle a toujours été ma priorité numéro un et ce n'est pas prêt de changer! Je lui adresse un regard qui se veut sévère, mais il va sans dire que je suis beaucoup plus amusée qu'autre chose. Je suis bien mal placée pour donner des leçons sur l'importance de faire ses devoirs, étant une procrastineuse assumée depuis mon enfance. J'ai pris pas mal de maturité depuis mon entrée à l'université, mais il y a encore du chemin à parcourir. Kaede est beaucoup plus sage que moi et j'en suis consciente, alors je ne m'inquiète pas tellement pour elle... je veux simplement qu'elle soit heureuse, c'est vraiment tout ce qui compte. Je m'empresse donc de sourire tout en sortant l'omelette et me préparant à la réchauffer. « Je te proposerais bien de t'aider, mais j'ai bien peur d'avoir déjà tout oublié... » Je me mets à rigoler en venant m'accouder au comptoir tout comme elle, mais restant debout pour surveiller l'omelette. Chaque fois que je la regarde, je ne peux m'empêcher d'avoir un petit pincement au coeur. Elle ressemble tellement à maman... « Daisuke-san est doué en maths, tiens donc! C'est tout de même surprenant! » Le pauvre se fait martyriser même lorsqu'il n'est pas présent, mais je peux difficilement me retenir. Si je ne taquinais pas le meilleur ami de ma soeur, qui le ferait? Il doit comprendre que s'il est méchant avec elle, quelqu'un le fera payer! Mais il a toujours été plutôt sympa, alors je le supporte... à ma façon, quoi.

« Fais pas cette tête, tu sais bien que même si j'essayais, je serais incapable de me fâcher contre toi... » Elle pourrait rouspéter en disant que c'est seulement parce qu'elle est encore jeune et toute mignonne, mais moi, je sais très bien que ce sera toujours ainsi. Dans dix ans ou dans trente, elle restera mon petit trésor! Je suis incapable de ressentir la moindre animosité envers elle, quoi qu'elle fasse, quoi qu'elle dise... bien sûr, il m'arrive d'être agacée, mais ça ne dure que quelques secondes... disons qu'on ne peut pas en dire autant avec les autres, où ma patience ne tient qu'à un mince fil. Le jour et la nuit! « Évidemment qu'on va regarder Totoro! Je ne vais quand même pas te forcer à faire tes devoirs, je mourrais d'ennui... mais tu ferais bien de ramener un beau bulletin à la maison par contre! » Je lui pince affectueusement la joue avant de lui passer l'assiette où repose la délicieuse omelette. « Toi et tes animés... fais pas un truc moche hein! » Je sors ma paire de baguettes et sans même une seconde d'hésitation, je prends également celle de Kaede, les plaçant à côté d'elle sur le comptoir. Le petit coeur qu'elle a dessiné est presque trop adorable pour que j'ai envie de le manger... je sors donc mon téléphone de ma poche et prends une photo. « Toi et moi, maintenant! » Il faut bien immortaliser ce début de soirée entre soeurs et cette mignonne omelette, non? Je colle ma joue contre la sienne, l'assiette devant nous comme si je la présentais à la caméra, puis j'appuie sur le bouton. « Si t'as encore faim, te gêne pas surtout! » Je commence à manger avec appétit, avant de lever la tête vers elle. « Tu t'en sors bien, entre les cours et les entraînements? C'est pas trop difficile? » Je suis passée par la même chose auparavant et je sais que ça peut parfois être un peu angoissant... je ne nie pas tout le positif, par contre! Si j'ai moi-même réussi à avoir énormément de plaisir malgré le fait que ce n'était pas mon rêve, je n'imagine pas pour ceux dont c'est la passion. Mais je m'en fais pour elle, comme d'habitude...

_________________
I'm sorry for what I did, I did what my body told me to, I didn't mean to do you harm. Everytime I pin down what I think I want it slips away... I smell you on my hand for days, I can't wash away your scent. If you're a dog then I'm a bitch, I guess you're as real as me. Maybe I can't live with that, maybe I need fantasies. A life of chasing butterflies. I told you I would return when the robin makes his nest, but I ain't never coming back. I'm sorry...
Hayashi Miaka
avatar

Avatar : Sato Harumi
Messages : 26
Rival Since : 08/08/2014
Admin - Citoyen
Admin - Citoyen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rien que toi et moi! ☆ Miaka   Mar 11 Nov - 11:58

Mia-nechan est trop gentille et je l'adore.  Certaines personnes disent qu'elle est effrayante, mais je ne les crois pas.  Je ne l'ai jamais vu faire quoi que ce soit de méchant ou d'injuste.  Elle ne crie pas non plus.  Je ne sais pas pourquoi les gens disent qu'elle peut être une vraie furie quand elle s'y met.  Les gens sont bizarres, je dois dire.  Pour moi, c'est quelqu'un de très encourageant et de motivant.  Elle a toujours été derrière moi pour m'encourager dans mes épreuves et mes défis.  J'adore ma sœur et je la trouve vraiment admirable, parce qu'elle a tenu le rôle de la mère très longtemps avant que Umma n'arrive.  Encore, Miaka est un peu plus ma maman que Umma.  Parfois j'aimerais que maman se réveille et que je puisse la connaître réellement un peu, mais je suis  très heureuse parce que j'ai ma sœur avec moi pour me rappeler ma mère.  Et aussi surveiller mes bulletins de notes…  Je ne suis pas particulièrement douée à l'école, du coup obtenir de bons résultats relève un peu de l'exploit.  Je suis toujours fière quand je ramène un bon bulletin.  Puis je sais que j'aurai sûrement une petite récompense pour ma bonne volonté et mes efforts.  C'est le genre de petits trucs qui me rendent si heureuse.  C'est pourquoi j'hoche la tête avec vigueur en affirmant que mes notes seront excellentes.  C'est presque l'équivalent d'une promesse en réalité.

Je fais le signe de la victoire quand elle me rapproche d'elle pour immortaliser le moment avec une photo.  Il faudra qu'elle me l'envoie pour le partager.  Quand elle me propose de manger, je me doute bien que j'ai le droit et je ne me gêne pas du tout pour lui voler une – ou deux – bouchée d'omelette.  Je n'exagère toutefois pas, parce que dans la famille, les filles ça mange beaucoup et j'ai déjà préparé des onigiris à manger tout à l'heure devant le film.  Prune vinaigrée et thon, mes préférés!

« Ça va c'est un peu épuisant, mais j'aime beaucoup ça.  J'aimerais que tu sois encore avec moi.  En fait, mon rêve c'est de devenir une Nagareboshi!  Comme ça je pourrai travailler avec Dai-sempai et ça sera un peu comme si tu étais avec moi!  Je ne suis pas encore assez douée je crois, mais j'ai beaucoup d'entraînement alors je te promets de toujours briller! »

Je balance mes pieds, perchée sur mon tabouret.  Je ne le dis pas vraiment, mais j'a vraiment hâte à mon début sur scène.  En réalité, je suis une des dernière trainee de la ASE.  Quand j'ai été recrutée par la Angels, je pensais qu'ils me feraient débuter sous peu dans une nouvelle génération de Ai Hoshi.  Toutefois, on ne m'a toujours rien dit.  Je me dis secrètement que c'est parce que le comeback officiel est tout récent.  C'est juste… ça fait des années que j'attends mon début et je commence à avoir secrètement peur de ne jamais voir ce moment arriver.  Peut-être que ce n'est pas ma voie?  Pourtant je le sens au fond de moi-même, je veux être sur la scène.  Au début, je voulais juste imiter le reste de ma famille, mais j'y ai pris goût avec les petits évènements ici et là, mes participations aux tournées en tant que trainee d'élite.  Tout ça, ça m'a fait comprendre que c'était ce que je voulais faire dans la vie.  Peut-être devrais-je parler de mes angoisses à Mia nesan.  Elle saurait me réconforter, mais j'ai peur d'entendre des mots vides.  Je suis sûre qu'elle croit en moi, mais j'ai juste peur je suppose.  Peur de me tromper.

« Je suis née pour être une étoile sur scène! Nesan, tu es gentille.  Toi ça va à l'école?  Ça doit être plus difficile que le lycée.  Mais je trouve que tu as l'air plus heureuse maintenant.  Tu as un nouveau petit ami? »  Je retiens un petit rire.  Je taquine un peu ma sœur pour changer un peu de sujet, je ne veux pas que mes craintes nuisent à ma soirée. Notre soirée.  Je ne passerai jamais assez de temps avec ma sœur et je ne veux pas le gaspiller.  D'ailleurs, Mia et les garçons… C'est explosif.  En même temps, il n'y en a pas un seul pour arriver à la cheville de ma sœur, alors bon.  On peut comprendre pourquoi.

« Oh tu rougis?  J'ai visé juste? OTOSAN MIA NECHAN A UN COPAIN! »

Je me lève et commence à gambader autour du comptoir en rigolant.  Je sais que papa est quelque part à l'étage et qu'il ne m'a pas entendue, je ne le fais que pour rire.

_________________

I don't need a golden crown to be your princess

Hayashi Kaede
avatar

Avatar : Ishida Ayumi
Crédits : [url=http://alohablu.tumblr.com/]Alohablu[/url]
Messages : 104
Rival Since : 05/08/2014
Admin - Trainee
Admin - Trainee

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rien que toi et moi! ☆ Miaka   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Rien que toi et moi! ☆ Miaka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rien que toi et moi! ☆ Miaka
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors v.2 : Rival Survival :: Japan - Tokyo :: Habitations-