Partagez | 
 

 Le temps d'un verre, apprends-moi à te connaître ✧ WooMin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Le temps d'un verre, apprends-moi à te connaître ✧ WooMin   Mar 9 Sep - 2:26

C'est un soir plutôt tranquille songes-tu alors que tu es en train d'essuyer tes verres fraîchement lavés.  Tu t'en réjouis, ça te permet de souffler un peu.  Tu ne détestes pas particulièrement travailler au bar, mais c'est souvent mouvementé et tu dois plus que fréquemment gérer avec des gens parfois un peu bagarreurs et des fouteurs de troubles.  Heureusement, tu as une bonne carrure et que tu ne t'occupes pas vraiment de l'état de son visage.  Dans ton rêve d'être portraitiste, ce n'est pas ton propre visage que tu veux capturer sur pellicule, mais bien celui des autres.  Alors qu'est-ce que ça peut bien te faire d'avoir une pommette un peu gonflée, à part mal si tu y touches?  Pas grand-chose à ton avis.  Tu as enduré bien pire que des coups dans ta vie et ce n'est pas quelque douleur physique qui t'effraie.  On pourrait même dire que tu n'as peur de rien.  Rien sauf de te faire retrouver par ta famille et être forcé à retourner à ta place en son sein.  Forcé à de nouveau faire le programme de médecin. Non plus jamais.  Parfois, tu es un peu curieux de savoir ce qu'il advient de tout le monde chez toi.  Tu n'as plus de nouvelles puisque tu as complètement coupé les ponts.  Tu en sais un peu plus sur Hoobyeol, c'est d'ailleurs lui compte le plus pour toi, parce qu'il est un peu moins inaperçu, mais c'est tout.  Tu évites aussi les contacts avec les gens qui connaissent de près ta famille.  Tu ne veux pas qu'on te retrouve.  La vie que tu mènes est tout sauf facile, mais tu commences à t'y faire et tu es nettement plus heureux à te tuer au travail que tu ne l'étais sous la coupole familiale.  Tu goûtes enfin à ce qu'on appelle liberté.  Ça fait du bien.  Tout ce que tu regrettes de cette nouvelle vie, c'est de pas avoir ton frère, tes frères avec toi.  Ils te manquent.  Même Hoonjin, lui qui n'a jamais été si facile d'approche.

Tu poses un énième verre propre à l'envers quand tu vois du coin de l'oeil la porte s'entrouvrir et laisser passer un nouveau client.  Ou plutôt une nouvelle cliente.  Tu la reconnais dès le premier coup d'oeil.  Une fille comme elle, ça s'oublie difficilement.  À dire vrai, tu ne la connais pas beaucoup, tu l'as croisée quelquefois à l'école, puis en stage peut-être, tu ne sais plus trop quand exactement, mais ce n'est pas la première fois que tu croises sa route.  Elle est jolie, belle même.  C'est d'ailleurs une opinion que beaucoup d'autres partagent avec toi, vu comment elle soulevait les commentaires des garçons sous son passage chaque fois que tu la croisais.  En fait, tu crois que c'est le genre de fille qui attire l'attention de tout le monde quand elle est dans la pièce.  Tu lui as parlé à quelques reprises, rien de bien profond et sérieux, que des potins de photographies.  Tu l'as probablement assommée de ton point de vue sur l'utilisation de l'éclairage ambiant pour faire une bonne photo ou bien alors sur l'utilisation de gel coloré pour donner une certaine ambiance aux photos.  Le genre de conversations banales que deux étudiants en photographie pourraient avoir ensemble.

Tu as toujours été assez maladroit avec les filles, c'est un fait.  En même temps, quand les autres garçons de ton âge ont commencé à parler filles, puis à les fréquenter, tu avais le nez entre deux pages d'un bouquin, parce que tu devais étudier sans relâche pour satisfaire les exigences de ton père pour tes notes.  Tu n'as pas eu une adolescence pleine de romance.  Loin de là.  Tu aurais probablement pu, il y avait quelques filles à qui tu plaisais, mais tu as toujours été trop aveugle pour t'en rendre compte.  Tu avais trop à penser de ton côté.  De ce fait, tu ne t'es jamais beaucoup lié avec l'autre sexe. Ça te rend peut-être un peu distant, peu intéressant aussi pour les jeunes femmes de ton âge.  Tout de même, la pression qui pesait sur tes épaules étaient assez grande pour que tu n'aies encore eu aucune copine en vrai.  C'est un peu décourageant aux yeux de certains, mais pour ta part, tu t'en fiches.  Tu trouveras bien un jour.  En ce moment, c'est un peu chaud de toute façon, tu n'as pas trop le temps de faire la cour aux dames.  Si tu devais sortir avec l'une d'entre elles, elle se sentirait bien seule à tes côtés.

Pendant que tu t'adonnes à ces réflexions, la cliente s'est approchée du comptoir.  Ce n'est pas le temps de rêvasser.  Tu te perds un instant sur sa silhouette élégante avant de détourner le regard, un peu gêné.  Ça ne se fait pas trop de fixer le client ainsi.  Tu ne sais pas trop si elle se rappelle de toi, probablement pas quand on pense à la foule d'admirateurs qu'elle peut avoir, tu en es sûr.  Tu optes pour y aller naturellement, comme avec n'importe qu'elle autre cliente, pour ne pas passer pour un gros débile.

« Qu'est-ce que je vous sers à boire? » Tu souris du coin des lèvres.  Tu n'es pas du type très souriant, plutôt sérieux.  Tu essaies aussi de garder une distance dans ta façon d'aborder les dames au travail, parfois ça devient très embarrassant et dangereux.  Tu ne veux pas causer d'incidents avec l'une d'entre elle.  Tu ne tiens pas particulièrement à ce boulot, ce n'est pas ta vocation même si tu ne détestes pas ton travail, ce à quoi tu tiens le plus, c'est la paie que tu reçois pour les heures que tu passes derrière le comptoir à préparer des verres ou bien alors à aller en porter à ceux qui demandent le service aux tables.  Tu te demandes quand même si elle se souvient de toi.  Tu n'as pas honte d'être vu là.  Ta situation est ce qu'elle est et tu travailles durement pour atteindre tes objectifs.  Tu essaies d'assumer comment tu survis sans te défiler.
Kim Hoon Min
avatar

Avatar : Jung Taekwoon - Leo
Crédits : Mr Poulpe
Messages : 93
Rival Since : 08/08/2014
Admin - Citoyen
Admin - Citoyen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le temps d'un verre, apprends-moi à te connaître ✧ WooMin   Dim 5 Oct - 9:23

Tenue

Un dernier enchaînement des trois chorégraphies qui marquent le retour des BLAZing, et le manager finit par congédier l'ensemble du groupe. Transpirantes et épuisées d'avoir fait émissions sur émissions, entraînement sur entraînement durant ces dernières semaines, c'est l'état dans lequel le groupe féminin se retrouve. Épuisées mais bien bien trop heureuses de pouvoir revenir sur scène après un hiatus aussi long. Et si il y a bien une personne que ce rythme réjouit, c'est la plus âgée du groupe, WooHee.

En passant sa main dans ses longs cheveux bruns comme elle en a souvent l'habitude, plus par tic que par réel nécessité du geste puisque ce dernier ne la recoiffe pas, WooHee attrape sa bouteille d'eau posée sur le côté de la salle de danse, juste à côté du miroir et la porte à sa bouche. L'eau est un remède efficace contre les coups de barres, et elle sait qu'elle en aura besoin ce soir. La répétition s'est terminée tôt, il n'est même pas encore minuit que le manager leur a permis de partir, et elle a bien une idée en tête. Ça fait depuis trop longtemps maintenant qu'elle n'est pas allée là bas, et la perspective d'un cocktail fruitée fait avec amour par le plus charmant des barmans, ne la tente que bien trop. Alors rapidement elle prends la décision définitive de s'accorder un break pour la soirée – son prochain schedule n'est que le lendemain après-midi – et sortir un peu ce soir. Saehee semble avoir d'autres plans, sûrement un rendez-vous sur le net pour jouer en réseau avec des inconnus et donc Woohee se décide à y aller seule : être seule ne l'effraie pas, et elle sait très bien qu'il vaut mieux être seule que mal accompagnée par des personnes qu'on a pas vraiment envie d'avoir à ses côtés, mais qu'on garde juste histoire de ne pas être seul à une table. Woohee, elle n'est pas de ce genre là, et de toutes manières, elle sait très bien que si elle s'installe là bas, elle sera rapidement accompagnée par des garçons qui essaieront de la charmer toute la soirée.

Quand le manager se gare enfin dans le parking de la résidence, Woohee est la première en dehors du van, et la première sous la douche pour pouvoir avoir un peu de temps pour se préparer. En une trentaine de minutes, elle est douchée, habillée, maquillée, fin prête pour aller boire un cocktail dans un bar branché. Et elle sait exactement quel bar branché. Laissant derrière elle une Saehee particulièrement absorbée dans son jeu vidéo, elle attrape les clés de sa voiture pour vivre son épopée. En une dizaine de minutes, elle est dans le quartier de Yongsan, à proximité du bar qu'elle aime particulièrement fréquenter. Excitée de pouvoir enfin un peu sortir, ce qu'elle avait l'habitude de faire beaucoup plus souvent pendant le hiatus, elle s'élance du haut de ses talons pour arriver plus rapidement la porte du lieu qu'elle apprécie beaucoup. Elle pousse la porte, armée de son plus grand sourire, et rentre dans la salle. Évidemment, la majorité des regards se retournent vers elle. Il faut dire qu'en plus d'être plutôt charismatique, la robe n'est pas des plus discrète et elle attire l'attention. Toujours ravie d'avoir de l'attention et de voler la vedette à toutes les autres filles de la salle, Woohee sourit poliment à tous les regards qu'elle croise, d'un sourire qu'elle calcule assez innocent pour qu'ils ne le prennent pas tous pour une invitation.

Enfin de toutes façons, elle sait bien que plusieurs d'entre eux le prendront quand même comme une invitation, et quand bien même ils n'auraient pas eu de sourire, ils seraient venus quand même. Elle s'attends donc à devoir repousser plusieurs hommes pendant la soirée. Car aujourd'hui, elle n'est pas venue s'amuser avec les premiers venus pour s'amuser de sa situation de supériorité, non. Aujourd'hui, elle veut juste boire un cocktail sucré tout en discutant avec quelqu'un de bien précis.

D'ailleurs, quand elle s'approche du comptoir, elle sent son regard à lui rester sur sa silhouette l'ombre de quelques secondes avant de détourner le regard. Elle sent sa gêne, et sourit du bout des lèvres. Vraiment, ce garçon est intriguant et mystérieux, et c'est quelque chose qui l'attire irrémédiablement.

Une fois lors d'une soirée avec des amies pendant le hiatus, elle sont entrées par hasard dans ce bar qui avait l'air assez huppé et jeune, et elle avait reconnu une des personnes de son université comme le barman. Étant revenue à plusieurs reprises au bar, seule ou accompagnée d'amies, ils avaient discuté quelques fois. Généralement, ils avaient parlé de leurs études, et donc plutôt de photographie qu'autre chose, mais ça ne la dérangeait pas. Elle aimait voir quelqu'un de passionné discuter de sa passion. C'est attirant quand la personne est assez passionnée pour être totalement immergée dans ce qu'elle fait et elle pouvait voir ses yeux à lui briller un peu lorsqu'il parlait photographie. Alors, elle, ça lui convenait.

Surtout que vu le milieu dans lequel elle évolue, elle est plutôt obligée de subir des conversations tournant uniquement autour de la façon dont telle ou telle fille d'un autre groupe a fait ça à l'une de ses membres, ou même les rumeurs de couples intergroupes. Et quand ce n'était pas le sujet de conversation, c'était automatiquement autour de la mode, la célébrité, le bling bling. Alors discuter avec quelqu'un qui travaille de l'autre côté de l'appareil, c'était agréable. Surtout que c'était aussi le champ d'études actuel de Woohee.

Elle s'asseoit sur un des tabourets surélevés qui longent le comptoir du bar tandis qu'il lui sourit du coin des lèvres en lui adressant la parole : « Qu'est-ce que je vous sers à boire? »

Elle lui sourit en retour, et passe sa main dans ses longs cheveux, les remettant en place tout en le fixant dans les yeux avant de répondre « Mmmh... Est ce que vous auriez une recommandation ? ». Elle réfléchit quelques secondes avant d'ajouter, dans un petit rire « Et pas de Sex on the Beach, j'ai bien vu que vous aviez l'habitude de servir ça quand on vous demande de choisir ».

Woohee est bien heureuse d'être ici, et elle se sent déjà à l'aise. Faisant glisser son petit sac de son épaule elle le pose sur ses genoux après avoir croisé ses jambes, une jambe dans le vide tandis que l'autre s'appuie sur le repose pied du tabouret. Elle pose les mains sur le comptoir après avoir équilibré le sac sur ses cuisses, et elle fait bien attention de ne pas trop se pencher pour ne pas totalement dévoiler son décolleté qui est déjà bien peu couvrant pour une tenue portée en Asie. Mais en même temps, si elle ne profite pas de ses atouts, ce n'est pas quelqu'un d'autre qui va le faire à sa place.

Silencieuse, elle regarde le jeune homme préparer sa boisson et elle se demande bien ce qu'il va lui sortir. Elle est assez difficile en terme d'alcool, et elle se demande s'il se souvient de ce qu'elle avait pris les fois dernières. Un verre de muscat, du vin blanc moelleux, des martini ou encore des cocktails assez fruités et sucrés, elle adorait ce qui était sucré mais qui restait tout de même raffiné et fort en goût au niveau de l'alcool. Plus elle y pensait et plus elle se demandait si elle n'aurait pas du directement lui commander un mojito, car en y pensant, c'était le moment idéal pour en déguster un. Enfin bref, maintenant qu'elle l'avait défié, elle attendait avec une patience infinie ce qu'il allait lui concocter.

Après être venue plusieurs fois, et l'avoir particulièrement observé en détail – le garçon était tout à fait son type physique – elle s'était habituée à le voir assez silencieux pendant la préparation des boissons. Elle savait aussi qu'il restait tout de même assez distant avec ses clientes, bien qu'essayant toujours de leur plaire en rentrant parfois dans leur jeu. Woohee elle, n'avait jamais encore réellement joué avec lui, et à force de l'observer, elle avait réellement été piquée au vif : Ce garçon semblait très différent des autres, et elle le trouvait intriguant, fascinant. Mystérieux, comme si un poids invisible reposait sur ses épaules larges, et elle se posait beaucoup de questions sur sa vie. Elle l'avait déjà rencontrée dans son université, mais aussi pendant le stage qu'elle avait fait de quelques semaines dans une boite, et ici. Elle se demandait bien quel rythme de vie il devait avoir pour tout enchaîner comme ça. Presque comme un rythme d'idole se dit-elle intérieurement, amusée.

« Vous êtes toujours en stage dans le même studio ? Ca se passe bien ? »

Cela pourrait être une conversation juste basique entre deux personnes qui se rencontrent une fois de temps à autres, mais elle est réellement intéressée par la réponse.

« Malheureusement, je n'ai pas pu beaucoup venir à l'université ces derniers temps... »

En vrai, Woohee ne sait même pas si l'homme qui lui fait face sait qu'elle est une célébrité, qu'elle fait partie d'un groupe d'idoles, et que c'est pour ça, à cause de son retour sur scène, qu'elle a été obligée de ralentir son rythme d'école, à son grand désarroi. Parce que cela lui permettait d'apprendre de nouvelles choses, chose qu'elle aimait par dessus tout, et puis ça lui permettait de croiser des gens normaux. Et la personne en face de lui, parfois au détour d'un couloir. Honnêtement, elle ne sait même pas s'il se souvient de son nom, il n'a jamais donné le sien, et elle ne sait que son nom de famille parce que c'est celui indiqué sur son badge de barman, mais aussi dans les listes de présence à l'université. Woohee, en fait, elle est hautement frustrée par cet homme parce qu'elle ne sait même pas si il se souvient d'elle, ou s'il a réellement fait attention à ce qu'elle faisait. Tous les hommes qui lui tournent autour comme des insectes autour d'une lampe, elle s'en fiche, surtout si lui, celui qui l'intéressait, ne voit aucun intérêt en elle.

_________________
Got my outfit tight, I’m lookin’ right, diamonds on deck, and my shoes right. It feels so good, and uncivilized : raise my glass tonight. I go out, all night, ’cause I like it a lot; Always get my way, ’cause I like it a lot, choose how I live my life, if you like it or not.©️
Han Woo Hee
avatar

Avatar : Park Sojin
Crédits : Kirb'
Messages : 52
Rival Since : 07/08/2014
Admin - Idole
Admin - Idole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le temps d'un verre, apprends-moi à te connaître ✧ WooMin   Lun 6 Oct - 23:53

Sans laisser échapper un seul mot, tu prépares une boisson.  Vodka, Izara jaune, liqueur de framboise et jus d'orange.  Doux-baisers.  Tu ne sais même pas pourquoi tu lui prépares cela, tu le fais tout simplement.  Tu ne lui diras pas comment ça s'appelle si elle ne le sait pas déjà.  Elle était déjà venue quelques fois par le passé et tu as déjà vu quel genre de boissons elle aime, du moins tu le crois.  Évidemment, tu n'as pas noté toutes ses habitudes, surtout compte tenant que tu n'es pas l'unique serveur sur place et qu'il faut parfois – bien qu'à contrecœur tu dois l'admettre – laisser la place aux autres : tout le monde veut avoir la chance de préparer un verre à la demoiselle.  De ton côté, tu t'écartes sans dire un mot.  Tu ne fais qu'observer de loin.  Et lorsqu'elle vient vers toi pour commander, tu réponds avec plaisir, ni plus ni moins.  Peut-être toutefois qu'une part de toi attends ce moment parce que tu prends toujours un soin infini pour lui préparer ses verres – plus qu'avec tout autre.  Tu es d'ailleurs bien concentré sur ta concoction du moment.  Tu ne l'avais pas remarqué plus tôt, mais sa tenue dévoile bien des choses et ton regard cherche régulièrement à se poser sur sa poitrine légèrement mise à nue.  Tu peux utiliser le prétexte de l'hésitation pour fixer avec autant d'intensité tes mains : après tout, tu ne crois pas lui avoir déjà servi ce coktail.  Tu aurais dû opter pour quelque chose de sûr, mais tes mains avaient choisi les bouteilles d'elle même.  Reste quand même qu'il ne faut pas mille ans pour préparer un verre et ton prétexte pour tenir tes yeux occupés est bientôt terminé.  Tu ajoutes deux glaçons et pousse le verre vers elle sur le comptoir.  Malgré toi, tes yeux s'arrêtent un instant sur la chair que découvre sa robe.  Ça te paraît un seul instant, mais c'est peut-être plus long.

Une petite rougeur te serait passée aux joues si tu avais été du genre à rougir lorsqu'elle mentionne le stage et l'université.  En fait, tu es surpris de voir qu'elle se souvient de toi, même en-dehors du bar.  Ça te fait curieusement plaisir et tu le sens via une boule de chaleur dans la poitrine.  Forcément, toi tu te souviens d'elle.  Elle est si belle que ça serait difficile de l'oublier.  Et elle ne le sait probablement pas, mais tu connais bien la ASE et sait donc qu'elle en a fait partie.  Tu ne sais pas si elle continue sa carrière de star, mais tu supposes que oui puisqu'elle a subitement arrêté de venir aussi souvent à l'école.  Tu ne t'es intéressé qu'à l'avenir du groupe de ton frère après la dissolution de son agence, mais autrefois tu suivais un peu tous les groupes de l'entreprise.  Quand elle a chuté, tu as commencé à être très occupé et tu n'as pas vraiment eu l'envie de continuer de prendre des nouvelles sur tous les potins, de toute façon ce n'est pas comme si tu avais vraiment le temps et c'est toujours le même cas.

« Oui j'y suis toujours, je suppose que ça ne se passe pas trop mal puisqu'ils ne me donnent pas encore mon congé, » dis-tu avec un sourire. Tu as un côté un peu plaisantin.  En fait, sous tes couches de mystère et de silence, tu es très amical.  Au lycée, tu avais le rôle du garçon parfait : l'étudiant modèle qui obtient d'excellentes notes, le camarade de classe qui devient facilement ami avec tout le monde, le garçon qui possède toutes – ou presque – les qualité d'un gentleman.  En vrai, tu es loin de la perfection et tu le sais très bien, mais tu dégages cette aura bien malgré toi et souvent sans que tu ne le réalises.

« On a tous nos raisons, mais ne négligez pas trop vos études.  Enfin, si je peux me permettre les conseils.  Je ne dois pas être beaucoup plus vieux que vous, alors mon expérience de vie est limitée pour jouer les vieux sages. »  Tu es habitué d'être un peu plus vieux que les autres, tout d'abord à cause de ta famille, ensuite parce que tu es effectivement plus vieux que la plupart des gens de ta cohorte puisque que tu as perdu trois ans en étude de médecine.  Quand tu y penses, si tu avais continué, dans quelques mois tu serais médecin en fonction.  L'idée te fait trembler.  Tu es soulagé d'avoir pu échapper à cette vie.  Et elle a l'air plutôt jeune.  Tu assumes comme si cela va de soit qu'elle l'est plus que toi, bien que tu ne sois vraiment pas vieux en réalité.

« Votre verre, ça va? Sinon, je peux le changer. »  Tu désignes d'un signe de la tête le drink que tu lui a préparé et tes yeux effleurent à nouveau le haut de ses seins légèrement découvert.  Quand tu réalises que tu es à nouveau en train de regarder, tu détournes rapidement le regard.  Elle va finir par croire que tu n'es qu'un pervers comme les autres alors que…  En fait si peut-être un peu.  Après tout, tu as 24 ans, tu commences à être en âge de fonder une famille.  Forcément ton regard sera plus attiré pas les femmes, c'est l'instinct de survie, tout ça c'est biologique.  Tu as passé tant de temps à étudier les hormones du corps humain qu'il t'arrive souvent d'analyser ton comportement en fonction de ce que tu as appris au cours de tes études.  C'est un peu lassant.

« J'aurais peut-être dû vous offrir ce que vous prenez d'habitude… »

Quand tu ne parles pas de photographie avec les filles, tu ne sais décidément pas comment leur parler.  Surtout si elle est aussi jolie que celle-là.  Mais de façon générale, tu es un peu intimidé par la gente féminine, entre autre à cause de ton manque d'expérience.  Tu n'as pas de sœur, tu n'as jamais eu de conseil sur comment te comporter avec les filles donnés par une experte.  Pourtant, tu as envie d'engager la conversation avec la jeune femme.  Ça fait longtemps que tu y penses, mais tu aimerais en savoir un peu plus sur elle.  Tu ne sais pas exactement pourquoi, mais c'est ainsi.  Depuis le temps que tu la regardes de loin, tu te demandes à quoi ressemble le monde d'une jeune femme comme elle qui a toute la vie dans le creux de sa main.

« Je ne suis pas trop doué pour faire la conversation. »  Tu es visiblement gêné et tu n'oses plus croiser son regard, de peur de la reluquer à nouveau.
Kim Hoon Min
avatar

Avatar : Jung Taekwoon - Leo
Crédits : Mr Poulpe
Messages : 93
Rival Since : 08/08/2014
Admin - Citoyen
Admin - Citoyen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le temps d'un verre, apprends-moi à te connaître ✧ WooMin   Sam 15 Nov - 10:19

Silencieusement, un petit sourire aux lèvres, Woohee observe le barman s'affairer à la création du cocktail. Elle a toujours trouvé ça fascinant, même quand ce n'est pas ce barman là qui s'en occupe, la création et réalisation de cocktails, ce mélange précis de liquides et de saveurs pour créer une surprise en bouche pour le client. Et la vue de Hoon min réalisant un cocktail de son choix pour elle ne la réjouit que plus, mais bien sûr elle ne le montre pas, car elle n'est pas du genre de filles à tomber sous le charme de quelqu'un, elle est de celles qui font des avances pour arriver à leurs fins et ne pas être en position faible. Et bien qu'ici, avec ce barman, elle ne soit pas comme ça, cela ne l'empêchait pas de garder ses sentiments pour elle.

Bien sûr, elle avait remarqué les quelques regards glissés dans le décoleté de sa robe, et elle ne put s'empêcher de se dire que charmer un homme était bien une chose aisée pour les filles. Le regard du jeune homme s'y attarde encore tandis qu'il lui offre enfin son cocktail qu'elle regarde avec curiosité. Comme demandé, il ne lui a pas offert un Sex on the Beach, et elle se demande bien ce qu'il a pu lui concocter. Le mélange est d'un rose doux, une couleur très féminine mais à la fois très agréable à regarder, pas de ces roses barbie qu'elle déteste. Alors qu'elle regarde fascinée le liquide, elle finit par relever la tête quand le garçon finit par répondre à sa question.

Quand il fait une petite plaisanterie sur son stage, elle ne peut s'empêcher de rire un peu, de son rire clair : « En effet, s'il ne se sont toujours pas fatigués de vous, c'est plutôt bon signe. » Elle le regarde dans les yeux et lui adresse un sourire tandis qu'elle réplique, sincère « Et pourtant, je les ai trouvé très demandant. C'est que vous devez fournir un excellent travail ! »

D'habitude, elle est du genre à affirmer ses pensées sans aucuns problèmes ni tabou, mais d'exprimer ce genre de phrases à une personne comme lui, qu'elle ne connaissait pas tant que ça au final, cela revenait un peu à dire qu'elle l'observait, ou qu'elle l'encourageait. Un peu embarrassée, elle essaie de ne pas le montrer et baisse le regard pour se concentrer sur le liquide rosé dans son verre. De nouveau piquée de curiosité par ce qu'il lui a préparé, avec tant de concentration, elle mène le verre à sa bouche et en boit une gorgée, petite mais assez pour en savourer pleinement le goût. Tandis qu'elle sent le liquide couler sur sa langue et dans son palais, elle savoure le sentiment de fraîcheur que lui apporte les glaçons contre ses lèvres. Au diable le rouge à lèvre, elle repassera par la case toilettes des filles avant son deuxième verre pour se rafraîchir un peu et remettre le rouge à lèvre orangé qu'elle affectionne tellement.

Des épices, de la fraîcheur, et des arômes fruités, tout en gardant un goût assez fort de vodka à l'arrière, le mélange et ses saveurs éclatent dans la bouche de Woohee, et lui donne tout de suite envie de boire rapidement le reste. Mais elle n'y touche pas, ce n'est pas son genre de descendre un verre sans en savourer chaque gorgée. Alors elle continue simplement à jouer du bout des doigts avec le bas du pied de son verre, tandis qu'elle écoute la voix du jeune homme reprendre la discussion.

« Malheureusement, c'est ma vie professionnelle qui passe avant mes études... » Elle sourit un peu tristement à cette phrase, les yeux fixés sur le bas de son verre. En vrai, cela l'embête réellement parfois de devoir choisir entre les deux, et elle aimerait avoir plus de temps pour aller en cours correctement, suivre tous les enseignements des différents professeurs et profiter de sa jeunesse pour encore pouvoir apprendre tout ce qu'elle peut. Mais sa vie professionnelle en tant que chanteuse ne lui autorisait pas cela, et le hiatus avait seulement été une période assez calme de sa vie où elle avait pu remplir son avidité de connaissances. Quand le jeune garçon évoqua son âge, et le fait qu'il était probablement à peine plus âgé qu'elle, elle s'immobilisa, levant de nouveaux les yeux vers le jeune homme. Pour quelques secondes, elle avait presque montré son véritable côté fragile, et qui plus est, à un homme, et elle s'en voulut beaucoup pour ça. Elle afficha de nouveau un grand sourire taquin et lui demanda, persuadée qu'elle devait être plus âgée que lui – après tout, les idoles mettent beaucoup plus de temps pour faire leurs études que les gens normaux : « Oh, vraiment, plus vieux ? Vous êtes de quelle année, si je peux me permettre ? L'année du singe ? De la chèvre ? » Quelle serait sa surprise à lui quand il découvrirait son véritable âge....

Lorsqu'il lui demande si son verre lui convient, elle se rend compte qu'elle n'en a pas rebu depuis sa première gorgée et comme réponse, elle attrape le bas du verre pour le monter à ses lèvres, et bien qu'elle boive, elle repère que le garçon a encore glissé son regard plus bas qu'il ne devrait l'être. Avec sa gêne, elle ne peut s'empêcher de le trouver mignon et de réprimer un rire, qui fait qu'elle s'étrangle légèrement avec son breuvage. Avalé de travers, le côté acidulé du cocktail est particulièrement désagréable mais elle repose le verre et sourit malgré une quinte de toux qui lui donne les larmes aux yeux : bravo Woohee, c'est réellement la meilleure façon de te mettre en avant...

« Le verre est très bien, merci. » dit-elle une fois que la quinte de toux est terminée, et elle lui adresse encore un sourire à pleine dents, les yeux fixés dans ceux du barman. « A part que j'ai apparemment des difficultés à avaler correctement, ce n'est pas la faute du cocktail, c'est la mienne ! D'ailleurs, comment il s'appelle ce cocktail? »

Elle rit, et reprend le verre pour le porter de nouveau à ses lèvres et en finir le contenu : malheureusement, les petits verres à cocktails ne contiennent généralement pas grand chose au final. Déçue d'avoir déjà fini son cocktail, elle repose le verre et fait une petite moue boudeuse. C'est la gêne de HoonMin qui lui fait de nouveau relever la tête et elle sourit, assez amusée de la gêne apparente du jeune homme. Il est réellement différent de tous ces dragueurs qu'elle a l'habitude de rencontrer, et ça lui fait plaisir de pouvoir avoir une autre relation avec le genre masculin.

« Généralement, on s’intéresse à l'un et à l'autre en posant des questions personnelles pour alimenter la conversation. J'imagine que vous ne pouvez pas aller trop loin dans vos questions à cause de votre métier, mais on peut dire que comme on se connaît d'en dehors, on ne tiendra pas compte de notre relation client-barman... » Un petit sourire en coin, elle le fixe jusqu'à ce qu'il relève les yeux vers elle. Elle décroise ses jambes et pose ses coudes sur la table pour emmêler ses deux mains ensemble, ne quittant pas le jeune homme du regard. « Ce que je vous propose, c'est que vous me prépariez un autre verre, un mojito cette fois, je vais me rafraîchir pendant un instant, et quand je reviens, vous me posez 3 questions sur moi, et je vous en pose 3 en retour. » Rien que l'instant d'une minute, elle a envie de jouer un peu avec lui pour voir s'il est aussi gêné que dans les minutes précédentes. D'une main, elle rabat ses cheveux sur un côté de sa nuque, dévoilant son épaule gauche, et se penche légèrement vers lui, la main sur son décoleté pour le cacher et l'empêcher de regarder dedans, avant de reprendre « Qu'en dites-vous ? »

Sans même attendre une réelle réponse, elle se redresse déjà, se lève de sa chaise et remet son sac en bandoulière sur elle avant de lui adresser un dernier sourire « Et j'aimerais un mojito qui sorte du commun ! » avant de tourner les talons, se dirigeant de manière déterminée vers les toilettes des filles.

_________________
Got my outfit tight, I’m lookin’ right, diamonds on deck, and my shoes right. It feels so good, and uncivilized : raise my glass tonight. I go out, all night, ’cause I like it a lot; Always get my way, ’cause I like it a lot, choose how I live my life, if you like it or not.©️
Han Woo Hee
avatar

Avatar : Park Sojin
Crédits : Kirb'
Messages : 52
Rival Since : 07/08/2014
Admin - Idole
Admin - Idole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le temps d'un verre, apprends-moi à te connaître ✧ WooMin   Dim 16 Nov - 12:19

Tu aurais vraiment dû mieux réfléchir avant de lui servir ce verre. Évidemment, il fallait que ça ait un nom un peu connoté.  Tu te doutes bien qu'elle a dû remarquer tes yeux lorgnés sur son décolleté.  Ça te gêne déjà assez comme ça, tu ne veux pas non plus qu'elle te prenne pour un pervers.  Si seulement tu n'avais pas écouté ton père tout ce temps, tu aurais peut-être fréquenté un peu plus de filles dans tes jeunes années d'adolescent fou et tu saurais un minimum comment te comporter avec elles maintenant que tu es adulte.  Ton comportement de jeune puceau t'énerve toi-même.  Bien sûr, il faut aussi que ton dévolu – enfin si on peut le dire comme ça – se porte sur une fille clairement inaccessible pour un garçon comme toi.  En réalité, tu ne sais pas si elle te plaît vraiment, après tout tu ne la connais pas du tout.  Tout ce que tu sais, c'est que physiquement, elle est vraiment très attirante et que tu aimerais bien être en mesure d'avoir une conversation un moindrement sensée avec elle, question d'apprendre à la connaître un peu mieux.  Elle semble être une jeune femme très intéressante qui sait ce qui veut dans la vie.  Mais c'est peut-être juste un genre qu'elle se donne aussi, tu ne sais pas trop.  Du coup, quand elle se lève pour aller aux toilettes, tu n'as toujours pas répondu aux deux questions qu'elle t'a posé : le nom du verre et ton âge.  Enfin ton année.  Mais pourquoi mouton ou singe?  Souvent les gens te voient plus vieux que ton âge, pas le contraire.  Elle est si jeune?

Sa suggestion est plutôt bonne, mais tu ne sais pas si tu vas pouvoir y arriver.  Et son visage penché vers le tien te trouble un peu – tu a bien remarqué qu'elle cache sa poitrine et tu t'en vois d'avoir fait preuve d'autant de voyeurisme.  Ton visage rougis un peu.  En vérité, tu manques peut-être d'un peu de curiosité.  Tu as toujours été du genre à ne pas trop questionner les autres parce que tu sais très bien que certains sujets sont plus sensibles pour les uns que pour les autres, même parmi les plus banaux.  Pour le coup, tu essaies de bien réfléchir à poser les bonnes questions.  Et tu espères que vous alternerez, comme ça tu pourras lui choper quelques unes de ses questions en les lui retournant.  En même temps, tu essaies de te concentrer pour faire un mojito.  Un mojito qui sort du commun.  Tu devrais pourtant savoir, tu as toujours été du genre créatif, mais on dirait que tu es tellement habitué à préparer des breuvages selon la recette du bar que tu as perdu toute imagination.  Mais hors du commun comment?  Au goût ou en présentation?  Tu optes pour la présentation.  Comme tu es assez agile de tes mains, plutôt que de simplement mettre la menthe telle quelle, tu crées deux ou trois fleurs.  Tu torsade la tranche de citron vert en une jolie spirale.  Puis pour la couleur, même si ça dévie un peu de la recette initiale, tu ajoutes quatre ou cinq framboises.  Tu as toujours aimé le rouge framboise.  Ça devrait le faire, c'est visuellement joli et différent. Ça s'est sûrement déjà vu ailleurs, mais bon, tu fais comme tu peux.

Tu réalises en voyant la jeune femme sortir des toilettes que tu n'as pas vraiment pensé aux questions que tu dois lui poser.  Tu sens tes mains devenir un peu moites.  Tu était tellement absorbé par ton verre et ton désir de te surpasser que tu en as oublié le reste.  Après tout, tu restes un artiste, même si ton intérêt c'est plutôt la photographie.  Tu remarques, alors qu'elle avance vers le comptoir et que tu commences à paniquer un peu, prenant au sérieux le jeu dans ton désir de plaire, qu'elle a retouché son maquillage.  Elle est très jolie, mais tu préférais quand son rouge à lèvres était atténué parce qu'elle avait un peu bu.  Tu essaies de l'imaginer sans ces artifices et tu es convaincue qu'elle resterait très jolie.  Beaucoup trop jolie, c'est certain. Quand elle reprend sa place devant toi – tu es d'ailleurs très soulagé que personne ne soit venu entre temps – tu glisses le verre dans sa direction, espérant que ce soit ce qu'elle attendait de toi.  Tu serais vraiment déçu d'avoir échoué.

« Pour répondre à votre question de tout à l'heure, je suis de l'année du Cheval.  Nous sommes bien quittes maintenant et pouvons commencer.  Vous me le dites si quelque chose cloche avec la boisson, n'est-ce pas? »

Tu lui décroches un de tes plus beaux sourires.  Comme ça, ça fait partie de la beauté – enfin cela est bien relatif – de ta création.

« Je vais poser ma première question, » dis-tu en cherchant à gagner encore un peu de temps.  L'espace d'un moment tu penses à Hoonbyeol et Hoonjin.  Voilà, bingo!  Ça fera le boulot le temps que tu en trouves deux autres.  « Avez-vous des frères ou des sœurs? »  En réalité, ça ne te sert à rien de le savoir, mais c'est toujours quelque chose à demander.  Tu crains seulement qu'elle te retourne la question.  Tu ne veux pas trop expliquer ta drôle de situation familiale.  En même temps, rien ne t'y oblige si elle te posait réellement la question.  Tu es en droit de mentir ou d'omettre certains détails.  Toutefois, tu ne te sens pas du tout en mesure de mener en bateau la jeune femme, car tu la respectes beaucoup, malgré que tu ne la connaisses que très peu, pas tout même.

Tu n'as pas le temps d'entendre la réponse qu'un groupe de jeunes vient de demander un tube de bière.  Tu t'excuses auprès de la jeune femme : autant sa compagnie peut t'être agréable, autant tu dois quand même t'occuper des clients.  Si tu n'avais pas envie de t'octroyer le plaisir de la servir, tu changerais de côté du bar pour prendre ta pause et discuter avec elle.  Mais ça serait un peu fou et elle te prendrait pour un sale pervers, ce que tu n'es pas.  Tu veilles d'ailleurs à toujours garder les yeux à la hauteur de son visage, interdiction de regarder plus bas, ça suffit.  Tu remplis le long pichet à bec verseur et va le porter à la table où s'est maintenant installé le groupe puis te retournes à ton poste, près d'elle, bien que tu pourrais te déplacer un peu.  Tu n'en a tout simplement pas envie en réalité.

« Désolé… »  tu es un peu gêné d'avoir coupé dans votre discussion aussi abruptement, c'est un peu, voir même totalement, impoli, mais tu as des circonstances atténuantes pour te faire pardonner, c'est déjà un point marquant dans la conversation.

_________________


© wang-hong
Kim Hoon Min
avatar

Avatar : Jung Taekwoon - Leo
Crédits : Mr Poulpe
Messages : 93
Rival Since : 08/08/2014
Admin - Citoyen
Admin - Citoyen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le temps d'un verre, apprends-moi à te connaître ✧ WooMin   Lun 2 Fév - 11:00

Satisfaite d'avoir fait son petit effet, Woohee se sourit à elle-même dans le miroir. Elle sait qu'elle plait, elle sait qu'elle est assez jolie pour faire son petit effet, surtout si elle pousse un peu. Elle s'ébouriffe légèrement les cheveux bruns qui tombent en cascade sur ses épaules et repense au rose qui s'est affiché sur les joues du jeune homme. Un petit sourire s'affiche sur ses lèvres tandis qu'elle ouvre son petit sac à main. Elle y retrouve son petit rouge à lèvre orangé et se l'applique de nouveau sur les lèvres. Ce soir, pour lui, ce n'est pas sur le physique qu'elle mise. Elle ne veut pas spécialement l'attirer par le physique et la beauté, elle ne cherche pas ça. Non, elle n'est pas là pour jouer avec lui. Elle a joué quelques minutes plus tôt, mais c'est juste parce qu'elle le trouve particulièrement mignon lorsqu'il a l'air gêné.

Ce n'est pas pour ça qu'elle applique son rouge à lèvres. C'est plutôt que son maquillage la fait se sentir bien, parée et fin prête à conquérir, que ce soit par son intelligence ou par autre chose. Alors elle ne retouche à absolument rien d'autre et en profite juste pour se laver les mains et remettre sa robe en place avant de sortir des toilettes.

Comme à son habitude elle continue à adresser un sourire sans aucun sens cachés aux hommes qui la regarde passer et elle revient rapidement à sa place au comptoir, heureuse de pouvoir retrouver l'endroit où elle voulait passer une soirée depuis plusieurs jours. Une fois replacée dans sa position précédente – sac posé sur ses cuisses, jambes croisées, mains sur le comptoir – elle baisse les yeux sur le verre que le jeune homme lui glisse. Elle découvre, satisfaite, que le verre est déjà plus grand et cela la réjouit particulièrement car elle commence à avoir réellement soif, et a besoin de quelque chose plus désaltérant. Malgré la grande envie de tremper ses lèvres dans ce joli mojito, et notamment de croquer dans un des fruits rouges, elle se retient et reporte son regard sur lui en le remerciant. C'est là qu'il prend la parole pour lui répondre et qu'elle l'écoute avec attention.

L'année du cheval ? Serait-il presque aussi âgée qu'elle ? Mais tout de même plus jeune. Elle s'en fiche et sourit légèrement à sa réponse. Au final, elle pensait à le corriger, mais elle le laisse croire qu'il est plus âgé qu'elle. Elle est quand même surprise car elle le pensait plus jeune : que faisait-il a être presque aussi lent qu'elle, idole, dans son cursus scolaire ? Peut-être une des questions à lui poser par la suite, si elle sentait qu'il était assez ouvert pour. Réellement, ce garçon piquait son intérêt car il était véritablement différent des autres. « Ne vous inquiétez pas, je suis sûre que cela va me convenir. Le visuel est vraiment très joli, mais je n'en attendais pas moins d'un étudiant en photographie ! »

Elle sourit, de manière vraiment sincère et regarde encore quelques secondes la présentation du mojito. Elle n'en avait jamais vu d'aussi joli, d'aussi raffiné, d'aussi recherché. Au final, elle avait plus souvent goûté des différents, avec de la passion ou d'autres fruits rajoutés, mais jamais un mojito simple avec un design aussi attirant. Elle le contemple pendant plusieurs minutes, admirant la disposition des fruits rouges et l'impression de fraîcheur que le verre lui donne avant de finalement l'attraper pour le porter à ses lèvres.

L'acidité du citron, la fraicheur des glaçons et de la menthe, mais aussi le réconfort du sucré au fond du verre, Woohee redécouvre avec plaisir toutes les sensations qui entourent un verre de mojito, de loin l'une de ses boissons préférées. Il est bien dosé, le rhum est présent mais pas non plus trop, donnant à la jeune fille l’impression d'être désaltérée.

Quand elle relève les yeux pour donner son approbation au barman, elle ne peut s'empêcher d'être surprise quand elle découvre qu'il lui adresse un grand sourire. Elle n'est pas habituée à ce que le jeune homme lui sourisse de la sorte. Elle ne l'avait jamais vu que plus mystérieux, renfermé et un peu distant, mais pas dans cet aspect brillant et souriant. Elle le trouve encore plus attirant, encore plus attachant et elle sent une bouffée de chaleur, due à l'alcool et à l'émotion, envahir le haut de son corps et enflammer ses joues. C'est bien la première fois depuis des années qu'elle a ressenti ce genre d'émotions sans les contrôler et elle baisse rapidement le regard, préférant jouer avec le verre et le reporter à ses lèvres pour faire partir le malaise. C'est peut-être un peu dangereux au final, de rester trop avec lui, car elle se sent plus sensible et plus en confiance qu'avec les autres hommes. Donc automatiquement, plus faible, et ça, c'est une chose que Woohee ne s'autorise plus depuis des années.  

Une fois le trouble passé, elle finit par relever les yeux avec un grand sourire. « C'est très bon. Tellement que j'ai du mal à le boire lentement ! Si je finis pompette, je vous en tiendrais responsable ! » Elle rit un peu, plaisantant un peu pour détendre l'atmosphère, mais au fond, elle ne plaisante qu'à moitié.

Heureusement, il pose sa première question et elle laisse son verre de mojito à moitié vide sur la table pour le regarder tandis qu'il l'interroge. Elle s'apprête à répondre quand il s'excuse auprès d'elle pour aller servir d'autres clients.

Des frères et des sœurs ? Est-ce que la famille est si importante pour lui ? Elle se passe la main dans les cheveux et joue avec le bout d'une de ses mèches brunes tandis qu'elle regarde le verre d'un air vide. Peut-être qu'il est l'aîné d'une grande famille, que ses frères et sœurs sont les personnes les plus proches de lui ? Ou peut-être qu'il s'intéresse juste de manière générale à sa famille, et qu'elle se monte la tête pour rien. Elle attrape son verre et le porte de nouveau à sa bouche, tandis qu'elle tourne le regard pour voir le barman quitter son bar pour apporter la colonne de bière à une table. Une nouvelle gorgée, et elle commence à sentir la fatigue faire effet sur sa résistance à l'alcool. Plus légère, elle se demande si elle va tenir longtemps à ce rythme de descente. Elle pense à la question qu'elle va lui poser, et se décide à commencer par la plus basique, celle qu'il n'a pas pensé à lui poser. Et pourtant, elle vient de s'en rendre compte, elle ne connaît même pas son nom complet. Juste Kim, comme indiqué sur son badge.

Il revient, il s'excuse, Woohee secoue la tête – mauvaise idée, l'alcool semble monter encore plus –. « Pas de problèmes, vous êtes en train de travailler, après tout ! C'est moi qui vous embête avec toutes mes questions... » Elle lui sourit et fait passer ses cheveux d'un côté de la nuque, dévoilant de  nouveau son épaule droite, mais cette fois-ci de façon tout à fait naturelle, quoi que toujours un peu calculée (c'est Woohee, après tout). « Pour répondre à votre question, j'ai 2 frères et une sœur. Tous plus âgés que moi, je suis la petite dernière. » Elle fait une pause, jauge son interlocuteur du regard et continue « Malheureusement, avec mon travail et vu qu'ils habitent dans le sud, je ne les vois pas souvent. »

Pendant une vingtaine de secondes, elle s'arrête pour repenser à sa famille, à ses deux grands frères adorés, l'un resté à la ferme, l'autre devenu pêcheur sur Busan, mais aussi à sa sœur qui est bientôt mère de son premier enfant et qui vit dans les alentours de la capitale du sud de la Corée. Ca fait bien longtemps qu'elle ne les as pas vus, ni même ses parents, et bien qu'elle ne retournerait pour rien au monde à sa campagne et à la vie paysanne de son enfance, il n'en reste pas moins que sa famille lui manque. Tout d'un coup, elle se rends compte qu'elle a déjà répondu, et que vu qu'il ne dit rien, probablement lui aussi plongé dans ses pensées, c'est à elle de poser une question. Alors elle se replace sur sa chaise, et elle plonge ses yeux dans son regard perçant pour le faire revenir à la réalité.

« A moi alors. C'est une question très basique, mais qui peut bien être utile... Comment vous appelez-vous ? Kim... ? » Elle montre d'un geste de la main l'étiquette qui montre son nom de famille sur la poitrine du barman et le fixe d'un air interrogateur tout en portant son verre à ses lèvres une nouvelle fois.

Mais à peine ont-ils pu se donner leurs noms respectifs que quelqu'un vient à nouveau les déranger. Et cette fois-ci, ce n'est pas le barman qu'on demande, mais bien Woohee. C'est un homme d'environ une trentaine d'années, assez classe d'apparence mais qui a l'air de tous ces autres hommes que Woohee a rencontré dans sa vie, qui vient l'aborder.

« Je vois que votre verre est vide, puis-je vous en offrir un nouveau ? »

Woohee l'observe et rabats ses cheveux vers l'arrière, dans un geste de repli assez naturel. D'un coup d'oeil, elle regarde son verre et … en effet, elle a déjà fini son verre de mojito, et intérieurement elle se traite de tous les noms pour avoir été assez bête de finir son verre de manière aussi rapide, mais aussi de l'avoir laissé vide, prétexte pour n'importe quelle personne de race mâle de venir lui en offrir un. Elle se contente de prendre un air innocent avant de répondre à l'homme d'une voix assurée. « C'est très attentionné de votre part, mais j'ai déjà des verres d'avance qu'on m'a offert au début de la soirée, que je n'ai pas encore eu l'occasion de boire. » Elle se tourne vers Hoonmin et lui fait un sourire forcé. « Pouvez-vous me donner le premier verre en attente, offert par le précédent monsieur ? » Bien sûr, ce ne sont que des balivernes, mais Woohee n'a clairement pas envie de se voir offrir un verre par l'homme qui est à ses côtés car cela voudrait dire être obligée de l'avoir à ses côtés, et donc couper leur conversation au barman et elle. D'habitude, elle aurait accepté et aurait flirté sans rien d'autre, mais aujourd'hui n'était pas le jour pour ça. Elle espérait simplement que le barman comprendrait qu'elle lui demandait juste un verre de plus, n'importe lequel, juste pour faire partir l'autre homme. Elle se retourne vers l'homme en question et lui adresse un petit rire. « Je me vois dans l'obligation de refuser, mais peut-être une autre fois ? Vous ne voudriez quand même pas me pousser vers l'ébriété... n'est ce pas ? »

Une façon polie de lui indiquer qu'elle a déjà bu assez et qu'à moins de vouloir la ramener comme une loque, cela ne sert à rien. Mais pas anéanti pour le moins, l'homme semble ricanner et repartir à la conquête. « Peut-être que c'est ce que je cherche, je pourrais vous ramener chez vous... ou ailleurs. »

_________________
Got my outfit tight, I’m lookin’ right, diamonds on deck, and my shoes right. It feels so good, and uncivilized : raise my glass tonight. I go out, all night, ’cause I like it a lot; Always get my way, ’cause I like it a lot, choose how I live my life, if you like it or not.©️
Han Woo Hee
avatar

Avatar : Park Sojin
Crédits : Kirb'
Messages : 52
Rival Since : 07/08/2014
Admin - Idole
Admin - Idole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le temps d'un verre, apprends-moi à te connaître ✧ WooMin   Sam 7 Fév - 10:50

La famille.  Est-ce que c'est important pour toi?  Oui et non.  Ça dépend des jours pour être bien honnête.  Et ça dépend de quels membres.  Bien sûr, ta fratrie te manque, tes parents non.  Tu as toujours eu l'impression de n'être qu'un objet à leurs yeux, un petit trophée à exposer : Hoonmin et ses bonnes notes, Hoonmin et son joli visage, Hoonmin et son talent pour ci, pour ça, etc.  C'était lassant.  Souvent, tu cherches quelque réconfort dans la famille des autres.  Pour avoir encore un peu foi dans l'humanité en te disant que ce ne sont pas toutes les familles qui sont aussi pourries de l'intérieur que la tienne.  Alors en fait, ce n'est pas autant parce que tu souhaites savoir si elle a de la fratrie que tu veux te réconforter dans une forme de catharsis un peu malsaine.  Bon d'accord.  Il faut l'admettre, tu es assez curieux de savoir qui elle est en tant que tel, mais ça tu ne peux pas vraiment te l'accorder.  Après tout, ce n'est qu'une camarade de classe et une cliente, il faut que tu gardes tes distances, même si elle est très jolie et que son sens de la répartie est plutôt ton genre.  Bon tu ne la connais qu'à peine, mais tu sens que c'est ton genre de femme.  Et si autrefois tu l'admirais de loin un peu comme tout le monde à cause de sa jolie silhouette et de ses belles longues jambes, tu apprécies sont esprit.  Et c'est comme ça que tu t'égares dans ton admiration pour une femme qui a des frères et une sœur aînés, mais dont tu ne connais même pas le nom.  Ça te frappe uniquement lorsqu'elle te demande le tien.  C'est vrai, tu ne sais même pas vraiment comment elle s'appelle.  Tout le monde à l'école l'appelle quelque chose comme la nana canon du département de photographie.  Et tout le monde sait que c'est d'elle dont il s'agit parce que c'est la seule dont les apparitions sont espacées et peu fréquentes.  Tu comprends le désespoir de tous les garçons qui se précipitent sur son passage pour la regarder.  Tu te demandes combien de garçons elle peut avoir éconduit.  Et même si elle a petit copain.  Sûrement en fait, si on considères tous ses charmes.  Dans tous les cas, tu sais – avec un certain fond de fierté – que les autres seraient bien jaloux d'être à ta place ce soir.  Et que sûrement ils auraient eu la bonne idée de lui demander comment elle s'appelle, bien que tu te doutes bien que certains d'entre eux ne l'auraient fait que par courtoisie, déjà bien au courant de son prénom, probablement même de sa date de naissance.

« Hoonmin, » complètes-tu lorsqu'elle prononce ton nom de famille.  L'un des plus communs en Corée, même sans lire ton name tag elle aurait pu le dire au hasard et tomber juste.  Il y a une idée selon laquelle si on jette un caillou par la fenêtre dans la rue, il est presque sûr qu'il tombera sur la tête de monsieur Park, monsieur Lee ou monsieur Kim.  Enfin, c'est ce qu'on dit, tu n'as jamais tenté de le faire, par crainte de blesser quelqu'un.  Tu comptes bien continuer à t'abstenir de le faire, jusqu'à ce que tu sois trop sénile pour tenter, perché à la fenêtre de ton hôpital, en espérant frapper le crâne de ton père.  Possibilité particulièrement improbable.

Woo Hee, c'est joli comme prénom.  Tu trouves que ça lui sied bien, c'est bien féminin comme prénom, c'est parfait.  Ou peut-être es-tu simplement aveuglé par ton admiration pour elle.  En réalité, il faut admettre que tu es tout prêt à accueillir tous ses charmes avec enthousiasme.  Tu ne remarques même pas qu'un homme s'est approché de vous entre temps, du moins pas avant qu'il n'ouvre la bouche pour proposer un verre à Woo Hee.  Maintenant que tu connais son prénom, c'est un plaisir de l'appeler ainsi, même si ce n'est que dans ta tête.  Tu te demandes si elle va accepter.  En ton fort intérieur, tu espères que non pour pouvoir poursuivre égoïstement ta conversation avec la jeune femme. Tu sais très bien que si elle dit oui, ce sera une excuse pour l'homme de s'asseoir près d'elle et d'engager la conversation.  En même temps, tu supposes qu'elle pourrait bien accepter.  De façon générale, les femmes aiment bien qu'on les entretienne, qu'on leur paie des verres.  Parfois, tu regrettes d'être derrière le comptoir et pas devant.  Dans l'autre cas, tu pourrais offrir des verres aux dames qui te plaisent toi aussi et tu pourrais conserver l'attention de celle-ci rien que pour toi.

Une espèce de satisfaction joyeuse te prend quand tu l'entends décliner.  Tu ne te souviens pas que qui que ce soit lui ait offert un verre auparavant, tu supposes que c'est l'idée qu'elle a eu pour décliner.  Tu crains que l'homme n'insiste tout de même.

« Je vous prépare la même chose dans ce cas, » dis-tu en récupérant son verre que tu poses sur le bas-comptoir pour l'envoyer au lavage.  Tu t'actives à préparer un second verre de la même chose, comme tu n'es pas trop sûr de ce qu'elle aimerait et considérant qu'elle semble avoir apprécié la première version.

Si le jeune homme semblait être prometteur aux premiers abords, ses propos t'auraient choqué si tu n'en avais jamais entendu de la même sorte.  C'est chose tout de même assez courante dans le bar et malheureusement bien des jeunes femmes se font prendre par des types aux idées pas très nettes sans que tu ne puisses rien vraiment faire.  Toutefois, cette fois, tu n'as pas trop envie d'attendre les bras croisés et que la jeune femme soit emportée loin de toi.  Surtout par un client de ce genre, probablement en quête d'une jolie fille à sauter et à abandonner dans un motel sans plus.  Tu imagines quelque peu ce qui pourrait arriver à la jeune femme et tu te sens encore plus indignée qu'à l'habitude.  Tu regardes le garçon tout en poussant le verre de la jeune femme en sa direction sur le comptoir.  C'est à ton tour d'intervenir, on ne sait trop de quelle manière.

« La demoiselle a dit qu'elle n'était pas intéressée monsieur.  Il y a plusieurs jolies filles ce soir sur qui vous pourrez reporter vos attentions.  J'espère que vous ne ferez pas le difficile, autrement je vais devoir demander au videur de vous expulser. »

Il te semble avoir été correct dans tes propos.  C'est un bar, pas un bordel.  Si un client ennuie un autre, c'est votre boulot de vous en occuper et d'en débarrasser votre client.  Autrement, comment dire que vous servez vos clients avec un excellent service.  Bon, tu te laisses emporter par ton affection pour la jeune femme, mais en même temps, si tu vois quelqu'un faire des propositions déplacées à quelqu'un qui n'en a rien à battre, tu ne peux t'empêcher d'intervenir. Tu imagines que chaque personne à qui un soucis arrive pourrait être Hoonbyeol et dans l'espoir que quelqu'un s'occupe de lui à ta place, tu traites bien tout le monde.  Enfin, du mieux que tu le peux.  Tu crois à l'effet papillon et que si tu poses un bon geste, le sort te le retournera d'une certaine façon. Si ça peut concerner ton frère, c'est encore mieux.

Toutefois, ton intervention ne semble pas plaire du tout à ton interlocuteur, qui espérait probablement ne pas se faire déranger alors qu'il contait – plutôt mal à ton avis – fleurette à la jeune femme.    Tu sens que tes propos sont très mal venu quand l'homme se retourne vers toi et se redresse pour paraître plus grand et imposant.  Ça ne te fait que peu d'effet considérant ta propre grande taille et la forme plutôt excellente de ta musculature.  Forcément, pour garder ton travail, tu n'as pas le choix d'entretenir ta santé physique, mais surtout ta force pour séparer ceux qui se bagarrent et venir en aide au videur lorsqu'il est seul les jours de semaines ou de faible affluence.  Tu ne cilles pas sous son regard.

« C'est pas à toi que je parle et je n'ai rien dit de déplacé que je sache.  Il n'y a pas de règle qui interdit la conversation entre un client et une cliente. »

Il te toise d'un air dédaigneux et se retourne vers Woo Hee, tout maniéré de nouveau.  Tu te demandes si c'est l'alcool qui lui fait ça, ou s'il a tout simplement un caractère perverti naturellement.  Pour le moment, tu décides de ne plus t'en mêler, le temps de laisser la chance à ta cliente de se débarrasser de lui si elle le souhaite ou bien de partir s'asseoir plus loin avec lui, loin des oreilles indiscrètes – c'est-à-dire les tiennes.

« J'ai une table là-bas, on pourrait aller s'y asseoir pour discuter un peu, pour faire connaissance avant de quitter cet endroit, » ajoute-t-il à l'intention de la belle.

C'est un peu fort d'insister autant et tu es persuadé qu'elle n'a aucune envie de faire connaissance avec ce type.  Au risque de te tromper, tu prends sur la décision d'intervenir plus directement afin de faire fuir l'importun.  Tu ne sais pas jusqu'à quelle heure elle peut rester, considérant son horaire que tu crois très chargé à ses dires, ni même quelle sera la prochaine occasion où tu pourras entretenir une véritable conversation avec elle, même si tu ne te débrouilles pas à l'excellence ce soir – alors qu'en temps normal tu es très facile d'approche et de conversation.

« Si vous voulez discuter avec ma cousine, il n'y a pas de soucis, mais j'ai promis à ma tante de la ramener ce soir, alors je vais vous demander de la laisser tranquille si vous avez autre chose derrière la tête. »

Tu te mords la joue, parce que si ce type décide de porter plainte contre toi, tu risques les réprimandes et les conséquences, ce que tu ne peux pas vraiment te permettre.  Pourtant, tu n'as pas hésité à mentir pour te débarrasser de l'homme. Tu aurais aimé avoir l'audace de dire que c'est ta petite amie, parce que ça aurait été plus frappant, mais tu ne voulais pas poussé ta chance et puis quel copain accepterait que sa copine se fasse payer des verres par d'autres hommes.  Parce qu'il était hors de question de dévoiler le mensonge de Woo Hee.  Quoique ça aurait peut-être mieux valu, en laissant entendre que ce n'est pas une de ces écervelées qui se montent la  tête simplement parce que quelqu'un leur paie l'alcool.  À son âge, elle est plus mûre et réfléchie pour savoir que c'est idiot et un jeu dangereux.  Toutefois, au final, ta plus grande crainte, ce n'est pas tant les problèmes que ça pourrait te causer, mais qu'elle te trouve fouineur, à te mêler d'histoires qui ne te concernent pas.  Mais tu crois en ton pressentiment qu'elle ne veut pas partir avec cet homme.  Tu veux y croire.  Tu veux croire qu'en réalité, elle voudrait bien passer sa soirée au comptoir à converser avec toi.  Même si tu n'es que le barman.

_________________


© wang-hong
Kim Hoon Min
avatar

Avatar : Jung Taekwoon - Leo
Crédits : Mr Poulpe
Messages : 93
Rival Since : 08/08/2014
Admin - Citoyen
Admin - Citoyen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le temps d'un verre, apprends-moi à te connaître ✧ WooMin   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Le temps d'un verre, apprends-moi à te connaître ✧ WooMin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors v.2 : Rival Survival :: South Korea - Seoul :: Yongsan-