Partagez | 
 

 jouer à deux, c'est toujours mieux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: jouer à deux, c'est toujours mieux.   Mar 7 Oct - 20:44



(outfit)Le dimanche, c’est con. Le dimanche c’est férié et Si Yoon ne sait que faire de sa vie. Ne pas travailler ? Quel ennui, le jeune homme se demandait bien qui avait bien bu un jour penser à inventer les jours off, il en avait même deux par semaine. Il comprenait qu’on puisse penser qu’il ait besoin de repos vu qu’il finissait parfois ses journées très tard mais il fallait peut-être aussi lui donner un planning pour les jours où il ne travaillait pas et ne recevait personne, histoire qu’il ne soit pas aussi perdu. Son réveil matin fut sous la forme d’énormes léchouilles dégoulinantes de la part de Cookie, son petit chien. Enfin, petit, peut-être l’était quand on parlait d’âge mais en taille il était énorme. Pas mal de personne détestait quand leur animal de compagnie les léchait et trouvaient ça dégoutant, après tout ça ne sentait pas la rose. De son côté, Si Yoon détestait tout autant ce genre de marque d’affection mais allez donc expliquer à un chien que sortir la langue et mouiller les gens ce n’était pas très glamour. Le brun avait déclaré forfait après quelques mois de vaines tentatives, ce n’était pas si dérangeant que ça. Et puis surtout, c’était hyper motivant pour aller prendre une douche les jours où il se réveillait avec une flemme magistrale. Ce fut donc la première chose que le jeune directeur fit ce matin là. Il prit une rapide douche, se moussant le corps avec son légendaire gel douche au parfum de café qu’il devait être la seule personne sensée à l’utiliser. Entre nous, ça arrangeait bien le jeune brun. Il n’avait jamais aimé la concurrence et ce genre de conneries. Une fois terminé, il retourna dans sa chambre bien décidé à flâner quelques longues minutes. Cette fois en s’assurant d’avance qu’il avait bien fermé la porte. Parce que bon, les léchouilles c’était sympa une fois mais…il ne faut pas abuser des bonnes choses.
Il resta une bonne petite heure à écouter des pistes de rock, le regard bien ancré sur son plafond. A vrai dire, ça faisait déjà quelques semaines qu’il pensait à faire des changements dans son appartement. Il commençait à en avoir un peu marre du beige et des tons pastel qui dominait dans son grand logis. Peut-être devrait-il oser d’autres couleurs ? Peut-être du rouge et du blanc. Allô ! Je suis le père noël. Bon, il évitera cette combinaison tout de même…quoi que, une cuisine en rouge et noire lui faisait pas mal de l’œil, ça devrait être vraiment sympathique. Il fallait vraiment qu’il réfléchisse un peu plus à ça.

Éventuellement, le jeune homme finit par se décider à se lever, plus parce que le manque commençait à se faire sentir en cette belle matinée que par réelle envie de se bouger. Il fit alors un tour dans la cuisine pour se faire rapidement un espresso et ouvrit un nouveau paquet de cigarettes. Si Yoon buvait son café plus vite que son ombre. Et oui, en effet, Si Yoon était une version améliorée de Lucky Luke. Sérieusement, à quoi ça pouvait bien servir d’être capable de tirer très rapidement, boire un café…ça c’était de l’art ! Il termina la moitié de son paquet, préférant garder le reste pour une autre heure. Le jeune homme jeta un regard vague sur le salon, cherchant son chien qui devait être en train de manger ses croquettes. Il le trouva effectivement, mais le canidé était plutôt entrain de baver joyeusement sur la télécommande de sa télévision…Ugh, Si Yoon aurait préféré se passer de ce spectacle particulièrement inspirant mais au moins avait-il découvert d’où venait la cause de certains objets complètement mouillés qu’il retrouvait le soir en rentrant du boulot. Le jeune coréen se demanda alors si, le jour où il pourrait avoir un ou des enfants, ces derniers se mettraient aussi à baver un peu partout…Oh, peut-être qu’il pourrait les retrouver rien qu’en suivant la trainée de bave qu’ils laisseraient derrière eux. Ce serait juste adorable ! Hum, non. C’était dégoutant.

Si Yoon se décida finalement à sortir un peu son chien. Il alla enfila une chemise et un pantalon, jusque là tout allait bien…Et après, par on ne savait quel miracle – ou bêtise – il enfila pardessus un pull gris car les mâtinés commençaient doucement à se faire fraiches. Vous savez, CE pull offert par une grand-mère, tante, vielle cousine ou autre qu’on déteste mais qu’il faut mettre à chacune de leur visite pour ne pas les vexer. Eh bien, c’était ce pull là. Si Yoon avait du le porter quatre bonnes fois au maximum alors que cela faisait des années qu’il l’avait…au moins avait-il tout à fait neuf. Généralement, le brun faisait très attention à son apparence, en grand amoureux de la mode. Mais aujourd’hui, c’était pause ! Il voulait juste être à l’aise, aucune envie d’être beau. Ouais, aujourd’hui c’était la révolution ! Il crèverait les yeux des passants avec son immonde pull gris. Il mit rapidement de l’ordre dans ses cheveux qu’il avait coupé la veille seulement. Ça lui faisait un peu bizarre, il s’était habitué à ce qu’il lui cache la nuque et une partie du front. C’est comme s’il était nu…ou dégarnie. Il attacha finalement la laisse de son chien ; direction le parc qui ne se trouvait qu’à quelques minutes de marches.

Il passa plus d’une heure et demie au parc, laissant Cookie courir un peu partout et faire le fou ; profitant d’un instant de répit pour s’acheter des crêpes salées dans un stand non loin. Une fois assurée que Cookie était parfaitement épuisé et qu’il aurait donc la paix une fois retourné à son appartement. Il fut surpris de trouver une jeune femme devant la porte de son appartement, Na Yoon ne devait pas venir aujourd’hui. Mais bon, elle était imprévisible. Il laissa l’ascendeur se refermer derrière et ce n’est qu’en se rapprochant qu’il se rendit compte que c’était Woo Hee.

« Hey ! »
s’exclama-t-il dans un grand sourire, regardant le joli bout de femme. « Ça fait longtemps que tu es ici ? » Elle ne l’avait pas prévenu de sa venue et il espérait qu’elle n’ait pas attendu bien longtemps devant son appartement. Heureusement qu’elle n’était pas rentrée chez elle, il adorait être en sa compagnie. Peut-être devrait-il penser à lui donner le code de son appartement, ce serait mieux. II tapa le code et ouvrit la porte, laissant la jeune femme entrer en premier et relâcha la laisse de son chien.

« J’étais en train de promener Cookie…Oh je…je vais aller enlever cet immonde pull. » ajouta-t-il rapidement avant d’aller disparaitre dans sa chambre, aaaah il ne comptait pas vraiment être vu par une connaissance avec ce pull. Bon, c’était la dernière fois qu’il le portait. Il retourna alors auprès de la jeune femme.

« Tu vas bien ? Je te prépare un café ? » et il ne disait pas ça parce que lui en avait envie, hum…


_________________

    Only once in your life, I truly believe, you find someone who can completely turn your world around. You tell them things that you’ve never shared with another soul and they absorb everything you say and actually want to hear more. You share hopes for the future, dreams that will never come true, goals that were never achieved and the many disappointments life has thrown at you. ©endlesslove.
Yeo Si Yoon
avatar

Avatar : bang seong jun
Messages : 131
Rival Since : 20/08/2014
Citoyen
Citoyen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: jouer à deux, c'est toujours mieux.   Ven 21 Nov - 8:39

(Tenue) Un dimanche matin comme les autres, il est déjà 9h quand Woohee ouvre enfin les yeux. Elle ne sait pas pourquoi, d'habitude elle est du genre à dormir longtemps, à ne pas se lever quand un schedule ne l'oblige pas à le faire, mais ce dimanche là, c'est elle qui se réveille en premier dans le dortoir des BLAZing. Elle sait que sa colocataire de chambre, et aussi sa meilleure amie, Saehee a du passer une bonne partie de la soirée – et de la nuit – à jouer à des jeux vidéos, et qu'elle ne se réveillera sûrement pas. D'ailleurs, elles sont normalement les deux à se faire réveiller vers midi toutes deux quand elles n'ont pas de schedule, par les managers qui viennent les chercher.

Woohee regarde le plafond et grogne un peu avant de se retourner dans son lit, regroupant ses jambes pour se mettre en position fœtale, tirant sa couverture sur elle. Elle essaie vainement de se rendormir, mais apparemment, la grasse matinée, ça n'est pas pour aujourd'hui. Un tas d'insultes passent dans son esprit mais ne sortent pas par sa bouche, et elle se redresse dans son lit, les cheveux probablement en nid d'oiseau. Un frottis des yeux, un baillement à peine étouffé, un petit rire à l'écoute de la respiration forte de sa colocataire de chambre et elle balance ses jambes par dessus sa couverture pour commencer sa journée. Enfin, plutôt aller se blottir dans un plaid bien chaud, quelques mètres plus loin avec une tasse de café dans les mains. Elle n'a pas de schedule avant le soir, et elle a donc quartier libre jusqu'aux alentours de 4h de l'après-midi où il faut qu'elle soit de nouveau à l'appartement pour préparer ses affaires. Ce soir, les BLAZing prennent l'avion pour Tokyo où elles doivent s'occuper de promotions pour leurs derniers singles sortis dans le pays. Du coup, dans l'attente de 16h, elle se demande bien ce qu'elle peut faire. Un peu flemmarde pour le moment, elle lance la bouilloire pour chauffer l'eau, et retourne dans sa chambre pour récupérer son livre sur sa table de chevet. Quelques minutes plus tard, elle est en effet enveloppée dans un plaid, un mug de café à la main et son livre dans l'autre, les lunettes sur le bout de son nez.

C'est aux alentours de 10h, une fois le mug vidé, une centaine de pages lues et une impression de trop chaud, que la jeune femme finit par se décider à faire quelque chose d'autre. Elle y pensait pendant qu'elle lisait son livre, mais cela fait un certain moment qu'elle n'a pas vu Siyoon, un de ses amis les plus proches. Tout deux très occupés, surtout depuis qu'elle avait repris sa carrière d'idole après le long hiatus, ils n'avaient pas eu beaucoup de temps à partager. Et elle le connaissait tellement bien qu'elle doutait qu'il soit quelque part d'autre que dans son fumoir d'appartement, en ce dimanche matin. Décidée, elle est prête une trentaine de minutes plus tard, alors que les autres membres de son groupe s'affairent dans la cuisine – mais évidemment Saehee dort encore, malgré les bruits que Woohee a fait en choisissant ses vêtements. Un simple t shirt, un slim gris, une veste noire et des converses feront l'affaire pour aller voir son ami. Après tout, elle n'est pas là pour le charmer, mais bien pour passer un moment agréable avec lui, et puis il n'était pas du genre à lui reprocher quoi que ce soit. Et puis même dans ce jean et ce t shirt, elle était tout à fait convenable.

Saluant les autres membres du groupe, elle attrape ses clés de voiture et file vers le parking souterrain. En moins de temps qu'il ne lui a fallu pour se décider, et malgré un détour à une boulangerie française – elle raffole des croissants avec son café et elle sait qu'en allant voir Si Yoon, elle va en boire - elle arrive à côté de l'immeuble de son ami. Les lunettes de soleil sur le nez, elle fait attention autour d'elle avant de sortir de la voiture et de s'engouffrer dans l'immeuble. Que les gens parlent d'elle et qu'ils fassent des rumeurs à son propos, elle s'en fiche. Tant qu'on parle d'elle, c'est mieux que d'être inconnue, au moins pendant ce temps, elle est connue. Mais elle ne veut pas qu'on impose à ses proches d'être sous les feux des projecteurs, avec des rumeurs qui pourraient les atteindre : pas tout le monde n'a la même facilité qu'elle à les ignorer. C'est un point d'honneur qu'elle s'est fait depuis qu'elle a commencé à gagner de la popularité : ne jamais provoquer des rumeurs sur ses amis ou sa famille. Elle peut se protéger elle-même mais elle aurait du mal à protéger aussi ceux touchés en dégâts collatéraux.

Soulagée que rien ne semble être à l'horizon (et par là, elle entends un paparazzi ou un fan fouineur), elle compose le code d'ouverture du bâtiment en bas, qu'elle a finit par retenir à force de le composer de temps à autres, et elle se retrouve en quelques minutes devant la porte de l'appartement de Si Yoon. Elle appuie sur la sonnette, sans résultats. Pas un bruit à l'intérieur, et elle sait que même s'il était endormi ou en train de faire quelque chose, la sonnerie engendrerait des aboiements de Cookie. Mais rien, pas un bruit. Elle soupire, se disant qu'elle aurait peut-être du prévenir avant de passer à l'improviste, et elle se demande si il va bientôt revenir ou s'il est parti pour la journée en longue ballade avec Cookie. Passant sa main dans ses cheveux, repliant ses lunettes de soleil pour les glisser dans son sac, elle en profite pour attraper son portable et composer le numéro de son ami. Plusieurs sonneries, mais pas de réponses. Tandis que la messagerie vocale se met en route, l’ascenseur en face d'elle s'ouvre pour laisser apparaître la personne qu'elle attendait. Un sourire aux lèvres, elle le regarde s'approcher.

« Ça fait longtemps que tu es ici ? »
lui demande-t-il après l'avoir salué et gratifié d'un grand sourire. C'est bien parce qu'il tient la laisse de Cookie et qu'elle a les mains occupées par son sac et le sac de viennoiseries (ou peut-être parce qu'il porte un pull digne d'un vieux grand père, qui a l'air délavé et tout informe) qu'elle ne lui saute pas dans les bras pour lui faire un de ces câlins qu'elle apprécie tellement, mais elle lui répond, un immense sourire sur le visage. « Pas du tout, je viens d'arriver ! J'ai eu peur qu'arriver à l'improviste soit une grave erreur, mais j'ai un meilleur timing que ce que je pensais ! »

Après qu'il lui ouvre la porte, elle s'engouffre la première et rit tandis qu'elle se fait assaillir par le chien de son ami, tandis qu'elle délace ses converses. « J’étais en train de promener Cookie…Oh je…je vais aller enlever cet immonde pull. » Elle ricane, amusée car effectivement ce pull est bien aussi immonde que son ami le décrit, et elle se demande comment lui, Yeo Si Yoon a pu faire une telle erreur de goût, c'est pas comme si elle connaissait toujours sur son 31, au pointe de la mode, bien habillé avec un goût de personne éduquée de la mode, mais si, et là, ça nuit réellement à sa réputation. Elle se demande avec amusement comment il a pu oser sortir avec ce truc, mais bon, il fait bien ce qu'il veut. Elle le regarde disparaître amusée et pose le paquet de viennoiseries sur la table avant de se retourner vers le chien pour le cajoler et jouer avec lui en lui grattant le ventre. Bien que plutôt une personne à chat qu'à chiens, elle ne rechignait jamais à caresser et jouer avec Cookie car ce chien était adorable et très propre. Cela la répugnait pas autant qu'avec d'autres chiens. Assise en tailleur au milieu du salon, occupée à gratter le ventre du chien, c'est la voix de son ami qui la sort de ses pensées.

« Tu vas bien ? Je te prépare un café ? » lui demande-t-il. Elle se relève – au grand damn de Cookie – et s'approche de son ami. « Avec plaisir ! Et j'ai amené des vienoiseries pour aller avec, il faut remplumer un peu tout ça ! » dit-elle avec amusement en touchant les côtes de Si Yoon. Le jeune homme n'avait que la peau sur les os, donc quelques vienoiseries ne lui ferait pas beaucoup de mal. Elle se rapproche de lui, tout sourire et profite de leur proximité pour l'enlacer comme à son habitude. Il était le seul garçon avec lequel elle avait une telle proximité, autant psycholoqique que physique. Tous les autres garçons n'étaient pas grand chose à ses yeux, mais s'il y avait bien un homme qu'elle considérait parmi tous ces garçons sans aucun intérêt, c'était Si Yoon. Elle le connaissait depuis tellement longtemps, et elle l'admirait pour sa façon d'être et sa façon de se comporter. D'une certaine manière, elle le considérait presque comme une sorte de grand frère, un ami proche et plus vieux avec qui elle pouvait se comporter comme elle était réellement.

« Je vais bien, mais tu m'as manqué... oppa ! » Elle s'écarte de lui en riant après l'avoir enlacé quelques dizaines de secondes, et un sourire narquois s’étend sur ses lèvres. « Heureusement que tu as enlevé ce pull ou j'aurais eu l'impression de faire un câlin à mon grand-père... » Elle rit de son rire clair et s'écarte totalement avant de se diriger vers la cuisine pour aller chercher deux tasses pour le café, l'aidant à s'occuper de ça. Puis elle sort une assiette – elle connaît les emplacements car elle a l'habitude de le voir ici – pour y étaler les aliments qu'elle avait rapporté. « Et toi, comment vas-tu ? Le travail se passe bien ? »

Elle s'arrête quelques secondes, ayant finit de sortir tous les aliments, s'assoit à la table en regardant Si Yoon s'affairer au café, et elle sourit d'un air narquois une nouvelle fois avant de reprendre. « Mais surtout, la vraie question c'est surtout : Comment as-tu osé sortir habillé d'un tel pull, haraboji ? ». Elle pouffe, le menton dans les mains et les yeux posés sur son ami, dans l'attente d'une réponse.

_________________
Got my outfit tight, I’m lookin’ right, diamonds on deck, and my shoes right. It feels so good, and uncivilized : raise my glass tonight. I go out, all night, ’cause I like it a lot; Always get my way, ’cause I like it a lot, choose how I live my life, if you like it or not.©
Han Woo Hee
avatar

Avatar : Park Sojin
Crédits : Kirb'
Messages : 52
Rival Since : 07/08/2014
Admin - Idole
Admin - Idole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

jouer à deux, c'est toujours mieux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» jouer à deux, c'est toujours mieux.
» Jouer du piano c'est toujours mieux que de faire la causette à un lycan du moins c'est ce que je croyais...[pv Ava]
» Chapitre 1 : Deux têtes valent mieux qu'une
» Voyage autour du monde, avec toi c'est toujours mieux ! (random titre à changer. ou pas) || Momo' ♥
» Problème pour jouer à deux sur un pc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors v.2 : Rival Survival :: South Korea - Seoul :: Habitations-