Partagez | 
 

 Move or I'm gonna kick your ass ft. Min Woo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Move or I'm gonna kick your ass ft. Min Woo   Mar 21 Oct - 3:56

Encore une journée où il ne me laisse jamais seul. C'était limite s'il ne venait pas me tenir la porte quand j'allais aux toilettes ou s'il ne me demandait pas si j'avais besoin d'aide pour me frotter le dos. Non, je ne parle pas de mon père, mais de mon meilleur ami, Min Woo. Depuis ma rupture avec Young Im il y a deux mois, il ne voulait plus me lâcher les baskets alors que, la solitude était ce dont j'avais vraiment besoin. Je devais faire le point moi-même parce que Min Woo ne m'aiderait pas à trouver les réponses. Réponses totalement inutiles puisque tout avait été dit. Mais ça n'en faisait pas moins mal, au contraire.

Malgré tout, je lui en étais reconnaissant. Je me serais sûrement tiré loin d'ici si ça n'avait pas été pour lui et aussi pour Ha Neul. J'avais renoué avec mon frère, une relation qui était loin d'être parfaite, mais j'avais perdu l'amour de ma vie. Je l'aimais et je l'aime toujours comme un fou, mais il faut croire que maintenant, je dois laisser tout ça dans un placard, bien fermé à double tour, cadenassé de tous les côtés, avec les clés jetées au fin de la rivière. Oui, c'était la meilleure chose à faire car elle ne reviendrait pas, elle ne reviendrait plus. Et je n'irai pas la chercher. Non, plus jamais.

Alors Min Woo me forçait à sortir tous les jours de chez Han Cheol, chez qui j'habitais et qui étonnement, fut d'un certain soutien. Peut-être que c'était ça avoir un père. Mais sans Min Woo, ça n'aurait pas été pareil. Même si parfois, j'aurais aimé qui me laisse un peu tranquille. Rien de méchant, mon meilleur ami, c'est comme mon frère siamois, l'autre pièce du puzzle. Bref, une personne pour qui j'aurais fait tout et n'importe quoi, même courir nu dans la rue. Mais n'allait pas lui dire, il pourrait avoir de mauvaises idées.

La nuit était alors le seulement moment où j'avais un peu de sérénité. Enfin, en quelques sortes. Il n'y avait plus que le silence, même si dans ma tête, c'était un vrai bordel. Je trouvais rarement le sommeil avant 4-5h du mat', raison pour laquelle, on ne me voyait plus sortir de ma chambre jusqu'à 14h. Ça et la déprime, peut-être. Parce que, depuis qu'elle est partie, c'est l'enfer. Elle me manque à chaque seconde qui passe, je fixe mon téléphone des heures durant en espérant voir son prénom s'afficher sur l'écran ou j'essaie de résister à l'envie de lui envoyer ne serait-ce qu'un message.

Aujourd'hui n'est pas différent et je finis par m'écrouler sur mon lit et j'attends que Morphée m'emmène. Mais cette nuit encore, elle ne semble pas décidée à me cueillir de bonne heure. Je tourne dans mon lit, toute position me paraissant des plus inconfortables jusqu'à ce que je m'endorme comme une souche. Et profondément. Jusqu'à ce qu'une secousse de mon matelas me tire difficilement d'un sommeil pour une fois tranquille. Pas besoin de sortir la tête de l'oreiller pour savoir qu'il ne s'agit pas d'un tremblement de terre, mais tout simplement de Min Woo. Je ne sais pas quelle heure il est, mais je sais qu'il est trop tôt pour que je sorte de mon lit. Je m'engouffre sous la couette avant d'articuler le plus distinctement possible à ce parasite qui n'est autre que mon meilleur ami : « Min dégages... Laisses moi pioncer ! »

_________________
And things will change.
So this is what it feels like, I'll give you the last word. It's alright... it's alright.. it's alright... And this is the town, this is the place if you are the one to give disgrace a name so be it. You've got me holding on to nothing but nothing is all I've got !
©GroggySoul
Seo Han Kyung
avatar

Avatar : Ok Taec Yeon
Crédits : 나는; hotwalkin
Messages : 144
Rival Since : 29/07/2014
Idole
Idole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Move or I'm gonna kick your ass ft. Min Woo   Sam 25 Oct - 8:00

Tu te retournes dans ta grosse couette blanche, soupirant pour reprendre ta respiration. Doucement, tu reprends tes esprits et comprends que tu viens d’émerger de ton sommeil que tu ne retrouverais probablement pas. 4h48, c’est ce que tu lis sur ton réveil, la lumière t’agressant les yeux dans l’obscurité de ta chambre. Tu t’esquisses de sous tes draps, le froid ambiant venant agresser ta peau de si bon matin. Il fallait dire que tu étais un peu douillet, même si peu de gens le savait. Oh, ça ne voulait pas dire que tu étais du genre à te remettre dans ta couette, ça non. Donc bon, la seule solution était de te bouger pour commencer ta journée. Cette dernière vide de sens depuis quelques temps, mais tu essayais de te convaincre que tout devait continuer.

Cela valait aussi pour Han Kyung, ton meilleur ami. On ne savait pas lequel de vous deux étaient dans le plus mauvais état, même si pour toi, c’était évidemment lui. Parce que tu t’inquiétais pour lui, mais pas trop pour toi, alors la réponse allait de soi, n'est-ce-pas ? Sa copine, et accessoirement une de tes meilleures amies, l’avait abandonné quelques mois après le naufrage de l’ASE, pour une vie meilleure, peut-être, loin des strass et des paillettes. Et tu n’avais pas compris qu’elle puisse le laisser comme ça après deux ans, et surtout à cette période qui n'avait été facile pour personne. Mais soit, ça c’était passé comme ça, et maintenant tu ramassais ton ami à la petite cuillère, voire à la pince à épiler tant il était brisé. Pour toi non plus, ce n’était pas facile, mais tu étais plus combatif que Kyung dernièrement. Et le bouger t’aidait à te changer les idées, à te dire aussi que tu n’étais pas seul dans cette galère, sûrement inconsciemment.

Tu te préparais doucement, enfilant un jogging et une veste de sport. Rien de tel qu’un petit footing de bon matin pour vous éclaircir les idées, et ce, que tu aies passé la soirée sur le canapé ou la nuit en boîte de nuit. Ce matin n’échappait bien sûr pas à la règle. Et tu allais même passer prendre Han Kyung pour le booster un peu, car oui, cela faisait partie du plan "j’essaye-de-remonter-le-moral-à-mon-meilleur-ami". C’est ainsi que tu finis par pénétrer dans l'appartement qu'il partage avec son père une demi-heure plus tard, tel un caméléon. Tu avais naturellement réussi à te procurer le code de l’appartement, et son père était maintenant habitué à ce que tu te ramènes jour et/ou nuit pour bouger le popotin de son fils aîné. Tu finis rapidement dans sa chambre à le secouer comme un cocotier, il ne valait mieux pas s’y prendre dans la douceur si tu voulais le bouger. Après avoir répété –en chuchotant- une dizaine de fois « Allez, debout !!! Allez tête de flan, bouge tes fesses ! », tes efforts portent enfin leurs fruits et il te renvoie donc amicalement bien chier. « Crois-tu sérieusement que je vais partir ? Kyung-ah... ». Tu ricanes sur la fin.

Tu étais Bae Min Woo, et Bae Min Woo ne baisse pas les bras. Alors tu lui tires d’un coup sec sa couette et commence à lui tirer les joues dans tous les sens  « Allez Kyung-ah, fais pas le gamin et prépare toi, un bon soldat se lève avant le lever du soleil ! » Et pour plus d’effets, tu commences à le chatouiller… et oui car un bon ami n’est pas un bon ami tant qu’il ne connaît pas les points faibles de l’autre, et pour ça Min était champion, et sachez que ce n'était qu'un début.

_________________

너의 향기에 너의 몸지세 그런 눈빛에 나 미쳐버려 귓가에
Bae Min Woo
avatar

Avatar : Lee Jun Ho
Crédits : Jeoneun
Messages : 103
Rival Since : 05/08/2014
Idole
Idole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Move or I'm gonna kick your ass ft. Min Woo   Mar 28 Oct - 3:38

Min Woo, j'ai parfois le malheur de le connaître par cœur. A force de s'être battu comme des chiffonniers pendant plus de sept ans, j'avais découvert ses mauvais côtés comme il avait connu les miens. Nos faiblesses n'avaient plus de secret l'un pour l'autre et malgré le fait qu'il soit mon meilleur, la crapule sait parfaitement utiliser ça à son avantage. Chez Min Woo, être persistant et têtu comme une mule, ça n'avait pas que des avantages, croyez moi.

Bien sur que je savais que lui dire de s'en aller ne serait absolument pas suffisant. Combien de fois j'aurais eu beau le lui répéter, qu'il aurait attendu des heures s'il le fallait avant que je daigne bouger mes fesses. Enfin ça, c'était sûrement son plan H. Parce qu'il n'était jamais à cours de solutions, parfois plus machiavéliques les unes que les autres. L'une d'elle avait été de me retirer d'un coup la couette à laquelle je m'accrochais désespérément. J'aurais DU le savoir. Voilà que je me retrouvais sans défense, recroquevillé sur moi-même en tentant de chasser cette soudaine vague de froid qui me prenait et bien sur, il ne privait pas pour me torturer un peu plus. Un grognement qui n'avait rien d'humain venait de sortir de ma bouche et ça ne faisait qu'augmenter l'amusement de mon cher ami. Je l'entendais se marrer, le traite. Mais si vous pensez qu'il s'était arrêter en si bon chemin...

Sans que j'ai le temps d'articuler le moindre mots, le voilà qui repart à l'attaque, visant mes côtes de ses doigts vicieux. L'enfoiré, il savait que j'étais sensible ici ! Et bien sûr, il ne m'avait pas fallut longtemps avant de me mettre à gesticuler comme un ver de terre tout en explosant de rire. J'avais horreur des chatouilles, mais Min Woo lui, semblait toujours avoir gagné au loto dans ces moments-là. Moi je pensais toujours que ce serait la cause de ma mort. Mort de rire en m'étouffant moi même. Si c'était pas ridicule ?

Après quelques secondes qui m'avaient paru durées bien plus, je m'avouais vaincu. Comme à chaque fois. « Okay okay Min, stop ! T'as gagné, je me lèèèèève ! », ce qui avait effectivement eu pour effet qu'il arrête la torture. Je me retrouvais sur mon matelas, à essayer de respirer normalement alors que mon père venait de rentrer, se demandant ce qu'il se passait. J'avais repris mes esprits et je me redressais enfin : « Il est trop tôt... Pourquoi t'es là ? T'as pas trouvé le sommeil encore cette nuit ? ». Je finis par lever la tête vers lui et à son air convaincu, j'avoue que je n'ai plus trop le choix. Je me redresse et récupère une tenue similaire à celle de mon ami : « Laisses moi cinq minutes, le temps que j'aille me réveiller... ». Et sur ce, je pars vers la salle de bain. Min Woo connaissait l'appart de mon père comme sa poche maintenant et il faisait comme chez lui. J'allais sûrement les retrouver à prendre le café tous les deux, comme la dernière fois.

Prêt, je reviens dans le salon où mon père et mon meilleur ami sont en pleine discussion. C'était quelque chose que je n'aurais jamais cru possible, de voir mon père s'investir dans ma vie. C'était comme si ces 14 années n'avaient jamais eu lieu. Je décide de me servir quand même quelque chose à avaler, histoire de ne pas tourner de l’œil après 500 mètres et une fois le tout englouti, Min Woo et moi étions sortis de l'immeuble, le froid du mois de février venant nous saluer. « On se les gèle... » mais bizarrement, c'était plutôt revigorant. Le bonnet enfoncé sur les oreilles, une idée m'était venu. « Hey ! Le dernier arrivé au parc paie le repas du midi à l'autre ! » et sans attendre, je m'étais mis à courir à toutes jambes.

_________________
And things will change.
So this is what it feels like, I'll give you the last word. It's alright... it's alright.. it's alright... And this is the town, this is the place if you are the one to give disgrace a name so be it. You've got me holding on to nothing but nothing is all I've got !
©GroggySoul
Seo Han Kyung
avatar

Avatar : Ok Taec Yeon
Crédits : 나는; hotwalkin
Messages : 144
Rival Since : 29/07/2014
Idole
Idole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Move or I'm gonna kick your ass ft. Min Woo   Dim 2 Nov - 10:26

Fallait pas te pousser longtemps pour que tu mettes à faire chier les gens, tu t’appliquais toujours à la tâche, et de bon cœur en plus. Alors évidemment, quand il s’agissait de Kyung, tu t’y appliquais deux fois plus ! Non il n’avait pas du tout l’air d’un petit poussin sans défense à la découverte du froid là, fallait vraiment le voir. Tu ris doucement, te couvrant le bas du visage pour essayer de cacher tes bruits pour ne pas réveiller son petit frère alors que tu le chatouilles. Toi, sadique ? Non, jamais !

Il cède rapidement, bien sûr, il te connaissait bien assez pour savoir que tu es bien plus endurant que lui, sur ce terrain du moins. « Je ne trouve jamais le sommeil sans toi yeobo-yah ~ » Tu lui lances un clin d’œil avant de pouffer de rire et de lui taper l’épaule avant de te lever pour lui laisser la place de se lever à son tour. « Le seul pourquoi c’est pourquoi t’es encore en train de dormir à une heure pareille ! Non, okay, en fait je mets à exécution mon plan de remise en forme » Tu baisses légèrement le regard, sachant très bien que vous aviez eu de meilleures périodes tous les deux, mais fallait se serrer les coudes entre frères, et t’étais justement là pour ça.

Tu lui laisses le peu d’intimité qu’il pouvait encore avoir et tu en profites pour aller saluer son père, t’inclinant au plus bas pour l’accueillir dans sa demeure. « Oh, bonjour Monsieur Seo ! » Il te répond et te demande comment tu allais, il ne t’en fallait pas plus pour commencer une discussion passionnante de bon matin, lui servant même le café qu’il avait commencé à se préparer. Si on pouvait trouver cette situation étonnante, ce n’était néanmoins pas la première fois que ça arrivait, et tu savais bien que ça laissait ton ami sans voix. Mais après tout, tu avais tellement la tchatche qu’on t’avait toujours dit depuis ton plus jeune âge que tu pourrais faire parler un muet.

Une fois Kyung prêt, vous quittez l’appartement en saluant le père de ce dernier. Tu t’échauffes les chevilles et les genoux en marchant puis sautillant. « Mais non, c’est dans ta tête, échauffe-toi avant de… » Tu n’as même pas le temps de finir ta phrase qu’il déguerpit comme un voleur, te pariant un repas. Tu n’avais pas besoin de plus pour le poursuivre en lui criant « Hey Kyung, t’es fou ! » il savait très bien que tu n’étais pas venu pour lui faire faire la course, mais il te connaissait aussi assez pour savoir que t’étais suffisamment con pour le suivre dans ce genre de conneries. En quelques secondes tu arrives à le rattraper, il avait beau te dépasser d’une tête et avoir vingt kilos de muscles de plus que toi, ce n’était pas pour autant que tu n’arriverais pas à le rattraper à temps. Rusé comme un renard, tu le laisses mener la course jusqu’aux derniers mètres, avant de sprinter comme tu adorais faire et de sauter par-dessus le petit portail du parc. « Prems ! » t’exclames-tu fièrement, le souffle court. « Bokkeumbap avec supplément tteokbokki pour moi Monsieur ! »

_________________

너의 향기에 너의 몸지세 그런 눈빛에 나 미쳐버려 귓가에
Bae Min Woo
avatar

Avatar : Lee Jun Ho
Crédits : Jeoneun
Messages : 103
Rival Since : 05/08/2014
Idole
Idole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Move or I'm gonna kick your ass ft. Min Woo   Sam 22 Nov - 5:38

Ceux qui arrivaient à me faire sortir de mon lit à une heure pareille et surtout, par un temps aussi merdique que celui d'aujourd'hui, il n'y en avait pas beaucoup. En fait, jusqu'à récemment, je pouvais en compter deux. Min Woo était désormais le seul. Aussi le seul qui ne risquait pas de voir sa vie défiler devant ses yeux. C'est peut-être parce que je suis vraiment tolérant avec lui. Bon okay, peut-être pas autant que je peux l'être avec certaines personnes, comme mon frère par exemple ou mes sœurs. (Mes sœurs me demanderaient la Lune que j'irai leurs chercher).

Et puis, c'était sûrement aussi parce qu'il m'avait supporté autant de temps et qu'il avait été à mes côtés depuis le début. Et surtout, parce qu'on était pas aussi différent l'un de l'autre. Si au début, on se cherchait des noises à tout va, c'était pour une stupide histoire de jus de raisin. Puis après, c'est surtout parce qu'il nous fallait une raison pour continuer de s'accrocher, de passer le temps et de ne pas oublier pourquoi on était là. Et parce qu'on se connaissait vraiment, non pas par le biais de nos frères. Beaucoup oubliaient qu'on avait chacun une identité avant d'être les frères de.

Puis à force de blagues ridicules, de pièges foireux et de défis complètement tous plus ridicules les uns que les autres, on est un peu devenu inséparable. Min Woo vous dira sûrement qu'il aimerait bien se débarrasser de moi et si je ne le connaissais pas par cœur, j'aurais eu peur pour ma vie. Mais dans ce cas, j'aurais dû prévoir la feinte qu'il venait de me faire au dernier tournant.

« C'est de la triche, j'étais pas bien échauffé ! » lui dis-je pour essayer de justifier mon échec cuisant. J'avais beau dire, il me ferait quand même payer le repas. Après tout, je lui devais bien ça. Je reprends ma respiration de le rejoindre de l'autre côté du portail et cette fois-ci, je prends le temps de bien m'échauffer, surtout vu le froid de canard qu'il fait.

« Au fait, comment il va ton père ? Il est sorti de l'hôpital ? ». Depuis l'année dernière, la santé de son père s'était quelque peu dégradé, ça faisait un peu le yo-yo si j'osais dire. La relation étroite qu'il y avait entre son père et lui, je l'avais toujours envié, presque jalousé. J'aurais aimé avoir un père comme le sien. Depuis que j'étais ami avec Min Woo, j'avais vu ses parents un bon nombre de fois et à  chaque fois, ils me traitaient comme si j'étais de la famille. A l'époque, ils étaient ce que j'en avais de plus proche ; ma mère étant au Japon et mon père au abonné absent.

Alors même si mon père était revenu après 14 ans de cavale, il ne pourrait jamais remplacer toutes ces années de perdues. Ce n'est pas quelque chose qu'on effaçait. Mais voir Min Woo et son père ensembles, me faisait comprendre que si je n'essayais pas de mon côté, rien ne changerait.

« T'es prêt ma poule ? Maintenant que je suis motivé, t'as intérêt à tenir le rythme ! ». Je remets mon bonnet correctement sur la tête, lançant un regard à mon compère. « Penses au bon repas que je t'offre après ! Mais n'en prends pas l'habitude ! La prochaine fois... », je lui fais un grand sourire, « on fait payer Sung Wook ! » et sur cette idée généralissime, j'entame de petites foulées, le froid me glaçant le bout du nez. « Enfin, si on finit pas congelé d'ici là... ».

_________________
And things will change.
So this is what it feels like, I'll give you the last word. It's alright... it's alright.. it's alright... And this is the town, this is the place if you are the one to give disgrace a name so be it. You've got me holding on to nothing but nothing is all I've got !
©GroggySoul
Seo Han Kyung
avatar

Avatar : Ok Taec Yeon
Crédits : 나는; hotwalkin
Messages : 144
Rival Since : 29/07/2014
Idole
Idole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Move or I'm gonna kick your ass ft. Min Woo   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Move or I'm gonna kick your ass ft. Min Woo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Move or I'm gonna kick your ass ft. Min Woo
» .i'm gonna kick his ass
» MOVE SON NAN MIZIK LA
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors v.2 : Rival Survival :: VIP Section :: Flash RP-