Partagez | 
 

 Takakanonuma Greenland : Hayashi Kaede, Hayashi Miaka, Seo Haneul & Seo Hankyung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Takakanonuma Greenland : Hayashi Kaede, Hayashi Miaka, Seo Haneul & Seo Hankyung   Sam 1 Nov - 11:04


Takakanonuma Greenland


Le parc Takakanonuma Greenland se situe à un peu plus de deux cent cinquante kilomètres au nord de Tokyo. Il a ouvert ses portes en 1973 mais, suite à de nombreuses morts inexpliquées durant l’année, ferma en décembre de l’année suivante. On pensait que le parc allait être amélioré mais il n’ouvrit plus jamais et l’accès fut condamné. Mais la légende veut que ce ne soient pas les attractions défectueuses qui aient tué tous ces gens mais bel et bien une chose vivant au sein du parc.  

Tout commença avec le gardien de nuit du parc d’attraction. Il avait pour ordre de ne quitter son poste sous aucun prétexte et de ne dégainer son arme qu’en cas de menace imminente. L’homme était courageux et déterminé et ne faillissait jamais à la tâche. Une nuit de décembre 1974, il commençait son tour de garde comme d’habitude. Souvent, quelques petits malins essayaient de s’introduire de nuit dans le parc, mais jamais rien de bien grave. Ce soir-là, avec eux, se tenait une femme, dans les quarante ans. Elle était belle, fort probablement japonaise. De longs cheveux noirs, une peau de porcelaine. Elle semblait plus ou moins faire partie du groupe. Mais elle ne bougeait pas. Elle ne souriait pas, semblait parfaitement à l’aise, en mettant le gardien de plus en plus mal à l’aise. Puis, elle s’approcha lentement et s’arrêta moins d’un mètre de lui. Au début, elle ne faisait que le fixer. C’est alors qu’il se rendit compte qu’elle n’était pas là pour plaisanter. Elle se mit à se pencher vers lui. Il y avait quelque chose de complètement dérangeant dans ses manières. Elle ne détournait jamais le regard. Elle se penchait à un point que ses pieds n’auraient pas dû toucher le sol. Sa tête se mit à trembler comme si elle grelottait.

Et puis, elle fit quelque chose de terrifiant. Certes, l’homme avait eu des gens lui hurlant au visage mais ce qu’elle fit fut de loin le pire. Elle ouvrit la bouche comme si elle allait laisser échapper un hurlement mais rien n’en sortit. Rien. Elle se tenait simplement devant lui, tordu dans un angle impossible et semblait hurler en silence à l’infini. Et il n’y avait pas que ça. Sa bouche était agrandie comme jamais. L’homme était incapable de faire le moindre mouvement. « Allez-vous en ! » hurla-t-il. Tout ce qu’il pu faire après avoir regagné le contrôle de ses jambes fut se tourner pour ne plus lui faire face. Du coin de l’oeil, il ne la voyait plus et poussa un long soulagement. « Dix, neuf, huit, » murmura quelqu’un à son oreille. C’était elle. Elle était encore derrière lui. « Dix, neuf, huit, » répéta-t-elle, cette fois provenant de son côté gauche. « Dix, neuf, hui, dix, neuf, huit, dix, neuf, huit. » Elle semblait aller de plus en plus vite et se positionna face à lui. « Dix, neuf, huit, dix, neuf, huit. » Elle ne murmurait pas exactement. C’était plutôt un hurlement murmuré. C’était surnaturel. Le lendemain, quand il en parla à son patron, celui-ci lui fit promettre avec véhémence de ne surtout pas lui parler. De ne jamais lui répondre. Le lendemain soir, il n’était pas de garde et pu passer la nuit avec sa petite amie, venue spécialement d’Okinawa pour passer quelques temps avec lui. Aux alentours de trois heures du matin, il fut réveillé par de bruyants coups frappés à la porte. Sa petite amie se tenait devant lui, avec ses valises, le traitant de tous les noms car il n’était pas venu la chercher à l’aéroport. Il se précipita dans sa chambre. La même femme se tenait dans le coin de la pièce. « Sept, six cinq, sept, six, cinq, » murmurait-elle en se rapprochant. « Sept, six, cinq. » Sa petite amie hurla et il la fit reculer jusqu’au salon. La femme se contentait d’avancer sans les regarder. Quand elle fut sortie, il claqua la porte.

Le lendemain soir, tout recommença. Il était vingt-et-une heure trente quand il se retourna, pour regarder de l’autre côté. Et il n’aurait pas dû. Elle était là. Pendant des minutes qui lui parurent des heures, il se contenta de ne pas bouger sans craquer. Elle ne le regardait pas. Son service prenait fait à dix heures. Comme si elle avait lu dans ses pensées, elle baissa les yeux sur lui. S’en était trop. Il lui hurla de « foutre le camp ». Et pour la première fois, la bouche de la femme se ferma et un sourire apparut. « Quatre, trois, deux, un, quatre, trois, deux un, quatre, trois, deux un, quatre, trois, deux un, » marmonna-t-elle, sans jamais perdre son sourire. A ce moment-là, il perdit totalement les pédales et la poussa en arrière en la suppliant de lui dire ce qu’elle faisait. Son sourire s’agrandit alors qu’elle recommençait à se pencher vers lui.

« ZERO. »

Le jour suivant, le gardien se présenta au matin dans le bureau de son patron pour récupérer son salaire. Quand le patron lui demanda comment s’était passée sa nuit, le gardien se contenta de lui sourire follement en murmurant « dix, neuf, huit… »

On ne revit plus jamais les deux hommes. De nombreuses morts eurent encore lieu avant la fermeture officielle du parc d’attraction et aucune explication valable ne fut donnée. Alors, serez-vous capable de résister à la panique ? Et si vous entendez le compte à rebours ? Que se passerait-il ?
Masterkey
avatar

Messages : 547
Rival Since : 13/11/2013
Maître de Jeu
Maître de Jeu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rivalsurvival.forumactif.pro
MessageSujet: Re: Takakanonuma Greenland : Hayashi Kaede, Hayashi Miaka, Seo Haneul & Seo Hankyung   Sam 8 Nov - 0:33

Cela faisait un moment qu'on ne s'était pas retrouvé tous les quatre ensemble : Kaede, Miaka, Haneul et moi. Les Seo-Hayashi, de nouveau réunis ! Mais je vous avoues qu'on aurait peut-être pu choisir un autre moment et surtout, SURTOUT un autre endroit. Peut-être que d'ici quelques minutes, on mettra fin à la lignée.

Au moment où je pense qu'on ferait mieux de faire demi-tour, je me trouve devant les grilles d'un vieux et lugubre parc d'attraction au Japon. Mon frère est à mes côtés, Kaede me tient fortement la main tandis que ses autres doigts sont agrippés à ceux de sa sœur. C'est Halloween et on a pas eu de meilleures idées que d'aller se faire peur dans un vieil endroit abandonné et hanté, apparemment. On aurait pu rester à l'intérieur, à manger tout plein de bonbecs devant des films complètement débiles et ennuyeux à mourir. MAIS NON. Je me demande encore ce qui m'a pris d'accepter.

N'allez pas croire que je suis un froussard. Au contraire, il faut y aller pour me faire partir détaler comme un lapin. Les histoires de fantômes, d'esprits maléfiques et tout le bataclan, j'y crois comme au Père Noël ! Mais ce n'est pas pour autant que j'aimais passer la nuit dans les endroits sombres et désaffectés comme celui qui se trouve juste devant moi. Je ne sais pas lequel de nous a proposé cette idée, mais il fallait croire qu'on avait été assez bête, tous, pour l'accepter.

Miaka m'avait rapidement raconté l'histoire de ce lieu, mais j'avais juste rit en lui disant que les gens ne savaient plus quoi inventer pour s'amuser. « Ça sera amusant ! » avait dit ma mère alors qu'on se préparait à partir. Mais bien sûr, elle aurait sûrement été la première à faire demi-tour. D'ailleurs, je me demandais pourquoi Kaede, qui avait horreur de ce genre d'ambiance, avait voulu venir avec nous. « T'es sûre que ça va aller Princesse ? » lui demandais-je alors que je la vois trembler de la tête aux pieds. Pas de doute, c'était une mauvaise idée.

Un violent frisson choisit ce moment pour s'inviter le long de ma colonne vertébrale, me faisant dresser les cheveux sur la nuque. La grille se met à grincer tandis le vent s'engouffre entre nous. Décidément... Je jette un coup de d’œil à Miaka puis à Haneul avant de déclarer : «Vous voulez toujours y aller ? Parce que, quitte à mourir de froid, autant le faire autre part hein ». Mais maintenant qu'on était devant le parc, je me disais qu'il fallait au moins qu'on aille en faire le tour vite fait histoire de prouver que toute cette histoire n'était qu'une vieille légende urbaine pour dissuader les gosses de s'aventurer seuls dans les lieux comme celui-ci.

_________________
And things will change.
So this is what it feels like, I'll give you the last word. It's alright... it's alright.. it's alright... And this is the town, this is the place if you are the one to give disgrace a name so be it. You've got me holding on to nothing but nothing is all I've got !
©GroggySoul
Seo Han Kyung
avatar

Avatar : Ok Taec Yeon
Crédits : 나는; hotwalkin
Messages : 144
Rival Since : 29/07/2014
Idole
Idole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Takakanonuma Greenland : Hayashi Kaede, Hayashi Miaka, Seo Haneul & Seo Hankyung   Mer 12 Nov - 2:49

Pour Halloween, on se retrouve toute la fratrie ensemble.  Ça me rend tellement heureuse parce que depuis que tout le monde a repris ses activités normales, on ne se voit plus trop souvent.  Heureusement, j'ai toujours la compagnie de ma chère Mia nesan chaque jour ou presque.  Je pense que lorsque Haneul et Hankyung nous ont annoncé leur intention de venir nous visiter expressément pour Halloween, je pense que j'ai sauté de joie et entraîné Miaka dans une danse en ronde, au point de l'étourdir.  Je ne m'en souviens plus trop, je crois que la joie a atténué la vivacité de mon souvenir de ce moment.  J'étais tellement contente que je me suis même acheté un costume tout mignon pour accueillir mes frères.  Cette robe de princesse impériale était tellement belle que je n'ai pas pu résister.  J'ai demandé le concours de Mia nesan pour me coiffer, je voulais épater mes frères et je crois que ça a fonctionné.

Toutefois, je me sens plutôt petite en ce moment dans ma jolie tenue, debout devant les grilles grinçantes de ce parc d'attractions désuets.  Je ne me souviens plus qui avait proposé l'idée au départ, ni même pourquoi nous avions tous accepté d'y aller.  Peut-être bien que c'est parce que ça ne paraissait pas aussi effrayant à la base.  Je ne crois pas particulièrement aux fantômes et aux esprits, mais maintenant que je suis sur place et que je repense à l'histoire de ce parc, je me demande qu'est-ce que je fais là.  On devrait s'enfuir en courant.  Supposons qu'on rencontre vraiment cette femme ou le gardien devenu fou ou même les deux et toutes leurs autres victimes…  Cette idée me glace le sang et je glisse ma main subitement plus froide dans celle d'Haneul et la serre bien fort.  Ça me rassure un peu.

« Oppa j'ai peur… »

Au même moment un coup de vent fait battre les grilles et les ouvre bien grand, comme si quelqu'un ou quelque chose nous invitait à entrer.  Je pousse un cri  de terreur et m'agrippe au bras d'Haneul, m'accrochant presque en mode koala à mon frère.

« C'est le fantôme!  Kyaaaah! »

Je cache mon visage contre l'épaule de mon bouclier désigné, tremblante comme une feuille.  Comme il ne se passe rien, je regarde d'un œil autour de moi.  On dirait que nous ne sommes pas les seuls à avoir eu la même idée, comme je vois d'autres gens s'approcher et entrer.

« Ce n'est pas dangereux n'est-ce pas? »  Je lâche un peu Haneul – qui lui risquait de mourir étranglé plutôt qu'assassiner par un méchant fantôme – sans toutefois me détacher complètement de lui.  Malgré toute la crainte et la terreur que j'éprouve, je reste quand même curieuse à propos de cet endroit.  Il y a du mystère dans cet endroit et je me demande ce qu'on va bien pouvoir y découvrir d'intéressant.  Si on n'y meurt pas bien sûr.

« Je suppose qu'on peut rentrer.  Quitte à être venu aussi loin…  Il y a sûrement des gens pour surveiller, n'est-ce pas? »

Normalement, l'accès à ce genre d'endroit ne doit pas être aussi facile, la ville a sûrement organisé quelque chose pour les citoyens à l'occasion ou quelque chose comme ça.  Sinon ils doivent vraiment augmenter la surveillance parce que c'est un peu dangereux.  Je tends ma main libre à Miaka.

« Nechan, j'ai peur tu me tiens la main aussi? »

_________________

I don't need a golden crown to be your princess

Hayashi Kaede
avatar

Avatar : Ishida Ayumi
Crédits : [url=http://alohablu.tumblr.com/]Alohablu[/url]
Messages : 104
Rival Since : 05/08/2014
Admin - Trainee
Admin - Trainee

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Takakanonuma Greenland : Hayashi Kaede, Hayashi Miaka, Seo Haneul & Seo Hankyung   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Takakanonuma Greenland : Hayashi Kaede, Hayashi Miaka, Seo Haneul & Seo Hankyung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Takakanonuma Greenland : Hayashi Kaede, Hayashi Miaka, Seo Haneul & Seo Hankyung
» Les Hayashi en mission [B - Raito]
» Besoins de quelques conseils [ PV Shizuka N. Hayashi]
» Hayashi Miaka @hayashi_mia
» Presentation de Kaede Nagase

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors v.2 : Rival Survival :: VIP Section :: Spécial Halloween-